Les quatre employés indiens de la compagnie Larsen & Toubro atteints de la dengue se trouvent toujours à l’hôpital Jeetoo à Port-Louis. Selon les dernières informations disponibles, leur état de santé est jugé stable. Toutefois, ils demeurent sous observation médicale. Quant à l’infirmière mauricienne, aussi atteinte de la dengue, elle n’a pas encore repris le service.

Pour rappel, cinq employés de la compagnie indienne Larsen & Toubro, quatre Indiens et une Mauricienne, ont contracté le virus de la dengue la semaine dernière. Selon une source autorisée de la compagnie, quatre cas ont été diagnostiqués au début de la semaine alors que le cinquième a été confirmé vendredi. La Mauricienne, qui exerce comme infirmière pour le compte de Larsen & Toubro, a été autorisée à rentrer chez elle après avoir reçu les soins nécessaires. Quant aux quatre Indiens, ils ont été admis à l’hôpital Jeetoo, à Port-Louis, depuis vendredi, où les soins nécessaires leur sont prodigués. Des sources du ministère de la Santé indiquent que les patients n’ont été placés ni en quarantaine ni en salle d’isolation. Toutefois, toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour qu’ils ne contaminent pas d’autres patients, voire le personnel soignant.

« A ce jour, l’état de santé de nos quatre employés indiens est stable. Toutefois, les médecins les ont maintenus sous observation, selon le protocole. Nous avons appris qu’ils seront autorisés à partir d’ici quelques jours. En ce qui concerne l’infirmière mauricienne, elle est toujours en congé de maladie », a affirmé Larsen & Toubro.

D’après les informations recueillies, les cinq personnes ont contracté le virus sur un chantier de Rose-Hill. Mais le mystère plane toujours sur la source du virus. Certains affirment que les quatre Indiens ont été contaminés par des Mauriciens mais la compagnie n’a pas confirmé la nouvelle.

Le ministère de la Santé et de la Qualité de la vie a procédé à un exercice de fumigation dans la matinée et dans la soirée de dimanche. De plus, la compagnie Larsen & Toubro a organisé un “check-up” médical pour tous ses employés à Richelieu, dimanche. « À ce stade, tout est retourné à la normale. Les exercices et travaux ont repris sur les chantiers. Toutefois, nous avons demandé à nos employés d’être vigilants. Nous n’avons enregistré aucun autre cas depuis vendredi dernier », a expliqué la même source.

Au niveau du ministère de la Santé, il nous revient que le système de surveillance au port et à l’aéroport a été renforcé depuis la confirmation de la fièvre dengue à Maurice. « Nous surveillons la situation de très près, d’autant que 500 nouveaux cas de la fièvre dengue ont été rapportés à La Réunion la semaine dernière. Nous avons environ 1 000 passagers en provenance de l’île sœur chaque jour. Donc, nous restons sur nos gardes », affirme une source autorisée du ministère de la santé.