Le député Sudesh Rughoobur a écrit au Commissaire de police, Mario Nobin, le 30 janvier dernier pour exiger le tranfert du sergent de police Nellan de la police de Goodlands « to another department or station where the police can better optimize on his competencies». Le député explique que sa demande est motivée par le fait qu’il ne pourra travailler avec lui dans aucune station de police de la circonscription.

Celui qui affirme être « very respecful of institutions» affirme qu’il ne faut pas tolérer un tel manque de respect et d’indiscipline vis à vis d’un membre de l’Assemblée nationale. L’origine de cette affaire concerne des «urgent civil works » de la Central Water Authority le dimanche 28 janvier qui aurait demandé au député de faire le nécessaire pour une assistance policière.

Le député raconte qu’il a appelé à la Station de Police de Goodlands pour cette demande et qu’on lui aurait dit qu’il fallait l’autorisation du sergent Nellan pour une telle requête. Il lui fut aussi dit que le téléphone du Sergent était un téléphone privé. Le député dit avoir laissé son numéro de téléphone pour que le sergent de police le rappelle.

Il écrit aussi avoir rappellé les agents de la CWA pour s’enquérir de la situation. Ceux-ci ont confirmé que le Sergent Nellan était venu personnellement sur les lieux des travaux et leur aurait informé qu’il ne pouvait fournir d’assistance puisq’une telle requête devrait être faite deux ou trois jours avant les travaux.

Du côté des proches du sergent Nellan on considère que cette affaire est une ingérence politique inacceptable dans le travail de la police puisque les procédures ont été suivies et il n’est pas exclu que des instances appropriées soient saisies.