Bon nombre des 140 stations d’essence de l’île de toutes les enseignes opérant à Maurice ont fermé leurs pompes ce dimanche à partir de midi, suite à la decision prise lors de l’Assemblée générale de la Petrol Retailers Association (PRA) le 6?mars dernier. Les automobilistes étaient nombreux ce matin à faire le plein ou d’acheter leur bonbonne de gaz et sur certaines stations, les files d’attente étaient assez longues.
Pourquoi cette grève ? La sécurité sur les stations services et les marges de profits plombés par l’utilisation des paiements à travers les cartes bancaires.
La PRA a exprimé à plusieurs reprises son inquietude et sa colère suite aux nombreux braquages et vols perpétrés contre les stations-service sans que les autorités aient pu juguler ce phénomène.
Pour ce qui est de la marge de profits de 2,5?% que les stations perçoivent sur la vente au détail, la PRA la trouve insuffisante car elle ne couvre que les frais de transactions bancaires à travers les cartes de credit (2.5%) de plus en plus demandé pour éviter les braquages. Elle a donc proposé de la monter à 6?%, mais jusqu’à present le ministre  Cader Sayed Hossen a fait la sourde oreille à cette demande, car il est un fait que cela aura une répercusiion sur le prix à la pompe à moins que le gouvernement ne consente à réduire l’une de ses ponctions obligatoires, comme celle compensant les effets du hedging effectué par la STC.
La PRA n’écarte pas la possibilité de poursuivre ce mouvement dimanche prochain si les autorités ne réagissent pas  et annonce que les stations-service comptent revoir leurs heures d’ouverture, pour la sécurité de leurs employés, mais également pour atténuer les coûts d’opération.