Rakesh Gooljaury

La Caudan Development Ltd réclamait la somme de Rs 14,3 M au représentant de Fashion Style Ltd, Rakesh Gooljaury. Bien qu’il ait pris l’engagement de rembourser ses dettes, ce dernier ne l’aurait toujours pas fait jusqu’à présent. La compagnie avait ainsi logé une demande en Cour commerciale pour que l’ami proche de Nandanee Soornack soit déclaré faillite. La juge Rehana Mungly-Gulbul a accédé lundi à cette requête, déclarant l’homme d’affaires en faillite.

Rakesh Gooljaurty était une fois de plus absent en cour lundi. Son homme de loi, Me Sidharta Hawoldar, a informé le juge que son client n’allait toutefois pas résister à cette demande. La juge a ainsi accédé à la requête de Caudan Development Ltd, qui était représentée par Angélique Desvaux de Marigny, Me Patrice Doger de Speville étant absent du pays.

Dans un jugement en février 2018, la juge Rehana avait sommé Rakesh Gooljaury de régler toutes ses dettes mais l’homme d’affaires n’a pas fait honneur à ses obligations. D’où la décision de Caudan Development Ltd de venir avec une pétition de faillite. À noter que deux propriétés de Rakesh Gooljaury à Flic-en-Flac et St Pierre ont déjà été mises à la barre et que les procédures seront entamées en octobre. Deux autres propriétés ont déjà été vendues en février dernier.

Caudan Development Ltd reproche à Rakesh Gooljaury de n’avoir pas respecté ses engagements pour le paiement des loyers des six magasins situés au Caudan, représentant les marques internationales telles que Hugo Boss et Ralph Lauren. En sus des loyers, le représentant de Fashion Style Ltd n’aurait également pas honoré ses factures d’électricité. Selon la plainte, les dettes accumulées auprès de Caudan Development Ltd remontent à 2015. À mai de cette année, Rakesh Gooljaury devait Rs 14,3 M à Caudan Development Ltd. Le 27 juin 2015, l’ex-partenaire d’affaires de Nandanee Soornack devait signer un engagement de dettes auprès de Caudan Development Ltd reconnaissant qu’il devait Rs 14,3 M.

Cependant, Rakesh Gooljaury n’a jamais respecté son engagement et n’a toujours rien remboursé jusqu’ici. Rappelons que les huit entités de Fashion Style Ltd ont été placées en “receivership”, soit Fashion Styles Ltd avec des “Floatings Charges” de Rs 644 millions, dont deux emprunts de Rs 252 millions et de Rs 150 millions accordés par la défunte Mauritius Post and Cooperative Bank (MPCB), reprise par la MauBank en début d’année, Prites Ltd pour des “Floatings Charges” de Rs 517 millions, Goman Ltd, la société de Rakesh Gooljaury citée dans l’affaire Roches-Noires, pour des “Floating Charges” de Rs 526, 8 millions, Designer Labels Co Ltd pour un montant de Rs 412 millions, Jack Int Ltd pour Rs 300 millions, La-Nicolière Development, de Rs 517 millions, Express Roulette Ltd pour Rs 10,2 millions et Pro-Fashion Ltd pour Rs 35 millions.