Dans le procès intenté au lieutenant de la Special Mobile force (SMF) Atmanand Sookur en Cour intermédiaire pour homicide involontaire, les avocats de la défense objectent à la production des enregistrements vidéos de l’exercice de reconstitution des faits. Ils sou- tiennent que cela privera leur client d’un procès équitable car cet exercice avait été effectué en l’absence du lieutenant concerné. Le procès reprend cette semaine.

Le lieutenant de la SMF Atmanand Sookur fait face à des poursuites après que deux anciens membres du GIPM, les Privates Louis Sylvestre Nanon, 22 ans, et Nitish Kumar Binda, 23 ans, ont péri noyés au bassin de Sept-Cascades lors d’une sortie d’entraînement le 29 septembre 2012. Il est reproché au lieutenant de la SMF, Training Instructor de son état, d’avoir une certaine responsabilité dans la mort par noyade de ces deux éléments de la SMF, qui étaient sous son contrôle.

Le drame s’est déroulé le samedi 29 septembre 2012 lors d’une séance d’entraînement à Sept-Cascades, plus particulièrement dans le bassin de 55 mètres