Le Central Electricity Board (CEB) a signifié son intention d’installer 2 000 “street lighting control equipements” d’ici peu à travers le pays. Ces équipements contrôlés à l’aide de “sensors” auront pour but d’éteindre et d’allumer les lampadaires lorsque le besoin se fait sentir. Ils devraient ainsi mieux gérer la consommation de l’électricité sur nos routes et éviter que les lampadaires soient allumés inutilement durant la journée.

Selon les spécifications du projet, ces dispositifs de coupure et d’allumage automatique doivent être légers et facilement installés sur les pylônes par un seul technicien. Ils doivent aussi pouvoir résister à des rafales de plus de 150 km/h. « The street lighting control equipment shall be of light weight and shall be easily mounted on pole by one technician. The street lighting control equipment shall be designed to resist high level wind gust (above 150 km/h) », note un document relatif à ce projet.

Ces dispositifs de coupure seront sensibles à l’énergie solaire. « Solar Control sensors (i.e photo-electric cells) that shall operate with a time delay of at least 60 seconds at an illumination level of below 60 lux and connected to the coil of a contactor. Contactor shall be of industrial type at least 2 poles, having a minimum inductive load rating 25 Amps for 240 +10% volts, 50Hz system and suitable for tropical climate », souligne un document relatif à ce projet. Ces équipements seront équipés également d’un dispositif pour faire face à la surcharge d’électricité. Le fournisseur de ces équipements doit s’assurer que des pièces de rechanges sont disponibles à tout moment.

Au cas le fournisseur ne disposerait pas de certaines pièces, le CEB se réserve le droit d’acheter celles-ci ailleurs et il soumettra ensuite à la note au fournisseur. « In the event that 10 days after receipt of the request for remedies, the Supplier fails to reply or to propose the replacement of any rejected or defective goods under the Contract, the CEB shall have the rights to purchase such goods elsewhere and charge any extra costs and incurred expenses to the Suppliers by deduction from the Performance Security or any outstanding payments, as the case may be », souligne le contrat. C’est vers la fi n de septembre prochain que ces équipements seront installés à travers le pays.