Afin d’encourager l’économie verte, le gouvernement veut mettre l’accent sur le développement des sources d’énergie renouvelable locales, qui offriront en même temps une opportunité pour la création d’emplois, et adresser des questions environnementales en vue de réduire les futures factures d’importation de pétrole. À cette fin, le CEB créera une entreprise d’énergie renouvelable pour la production d’électricité à partir de systèmes photovoltaïques, et ce jusqu’à 15 MW. Le CEB fera par la suite appel à la participation des PME, des sociétés coopératives et des petits investisseurs.
Une étude de faisabilité sera réalisée sur la production d’électricité par des panneaux solaires placés sur les toits. L’objectif est d’impliquer au cours des cinq prochaines années quelque 10 000 ménages qui bénéficient du Social Electricity Tariff.  Le coût sera entièrement pris en charge par le secteur public. Ces ménages recevront gratuitement tous les mois les 50 premiers KW/h. Toute production excédentaire ira au CEB. Le gouvernement estime que, pour favoriser la production de plus d’électricité à partir de sources renouvelables intermittentes, il est nécessaire d’augmenter la capacité de la grille d’absorption. Ainsi, le CEB investira Rs 400 millions pour augmenter la capacité de la grille d’absorption d’énergie intermittente de 148 à 160 MW d’ici 2018.
Le ministre des Finances a par ailleurs annoncé l’enlèvement de la TVA sur les onduleurs photovoltaïques et les batteries. En ce qui concerne l’énergie hydroélectrique, le CEB investira Rs 200 millions pour l’amélioration de la capacité de l’usine Sans Souci et a déjà identifié 12 sites sur un terrain privé avec un potentiel de production d’énergie hydroélectrique. Un important projet de valorisation énergétique devrait ajouter aussi jusqu’à 30 MW d’électricité sur le réseau en 2019. Le gouvernement compte aussi faciliter la production d’énergie à partir de la canne à sucre et des déchets tout en veillant que les petits planteurs reçoivent leurs parts de revenus. L’Electricity Act et la CEB Act seront amendées en vue de faciliter l’octroi de permis pour des investissements dans des projets d’énergies renouvelables.