Après une journée «sans», l’écurie Foo Kune a repris ses bonnes vieilles habitudes dimanche dernier grâce aux victoires de Spacebeam et Rum Tum Tugger qui ont causé de petites surprises dans leurs épreuves respectives. Même si l’écurie Rousset est passée en tête du classement à la faveur de la victoire d’Intercontinental dans le Maiden, la casaque jaune et étoiles mauves reste toujours dans la course au titre avec 38 victoires et des stakes money de l’ordre de Rs 8M.
S’il a été une déception jusqui’ici, Spacebeam est finalement parvenu à rallier le but en vainqueur pour inscrire sa première victoire mauricienne. Aligné dans un lot peu compétitif, le protégé de Bud Gujadhur s’est imposé au terme d’un excellent finish à la grande joie de son entourage qui a toujours cru en lui « Depuis l’année dernière on essaye de le faire gagner une course. Les circonstances n’étaient pas tout le temps en sa faveur mais dans ce lot que je qualifierai de moyen, il ne partait pas battu d’avance. Je suis très content pour toute l’équipe et surtout pour Paul qui a fait de gros investissements, Spacebeam inclus. C’est une victoire qui fait très plaisir », a déclaré à chaud Bud Gujadhur. Si, d’une manière générale, il n’avait couru que des sprints au cours de sa carrière, il faut faire ressortir que Spacebeam n’a pas démérité sur 2000m en Afrique du Sud. Selon Robbie Burke, le fait de le rallonger a largement contribué dans la bonne prestation de son cheval. « He ran solid races on 1365m but that latter distance is probably a little bit too short for him. The 1850m suited him very well and I think that any distance from 1600m upwards will suit him anyway », a observé l’Irlandais. Tout en reconnaissant que Spacebeam n’est pas champion, l’Irlandais espère tout de même que le cheval gagnera en confiance après cette première victoire.
Le premier Trump Card gagnant
Si Spacebeam a dû attendre sa treizième sortie pour passer le but en vainqueur, l’attente a été moins longue pour Rum Tum Tugger qui s’est imposé à sa première tentative. L’alezan a donné raison à son entourage de s’être prévalu de sa Trump Card pour lui garantir d’une participation dans cette épreuve. « Quand le cheval est venu pour la première fois à Port-Louis, il ne savait pas quel pied mettre devant. Robbie a fait un travail immense pour le rééduquer. Il a su redonner confiance au cheval. Par ailleurs, on voulait l’aligner dans la première course mais quand celle-ci a été convertie en une épreuve réservée aux apprentis et jockeys mauriciens, on s’est dit qu’on va tenter notre chance dans une catégorie supérieure sur une distance plus courte. On est très content qu’il ait gagné d’entrée car c’est un cheval qui n’a pas réalisé grand-chose en Afrique du Sud », a soutenu Bud Gujadhur.
Cette victoire a aussi fait très plaisir à Robbie Burke qui pouvait à peine cacher sa joie à son retour au paddock. « He is a very inexperienced animal. It’s great to get him off the mark on his very first outing. Hopefully he steps out of this race well and continues to improve. He is definitely one for the future », a déclaré la cravache irlandaise. Vu la façon dont il s’est imposé, Rum Tum Tugger, qui est entré dans l’histoire en devenant le premier cheval à s’imposer sous le sceau d’une Trump Card, devrait réaliser une bonne carrière à Maurice.
En selle sur Prince Of Troy dans le Maiden, Robbie Burke s’est dit quelque peu déçu de la performance de son cheval qu’il pensait pouvoir être dans les quatre premiers à l’arrivée. « They went fast and he travelled nicely on the fence. But he lacked his usual acceleration. But you know, he ran solid races this year and we cannot blame him only on that race. I think we should put him away for some time and see how he comes from that run », a fait valoir le double jockey champion qui n’arrive toujours pas à épingler la plus prestigieuse épreuve de notre calendrier hippique.