Photo d'archives

Tout indique qu’une enquête sera finalement diligentée sur le scandale du paiement de Rs 45 millions à Data Communications Limited par le ministère des TIC de Yogida Sawmynaden dénoncé dans le rapport de l’audit de l’année dernière.

Ce qui est cocasse dans cette situation, c’est que pendant que le ministère de l’Éducation poursuit en justice DCL pour n’avoir pas fourni la totalité des tablettes destinées aux collégiens pour lesquelles il avait déjà été payé, celui des Technologies de l’Information a, en février 2017, quelques jours seulement après l’arrivée de Yogida Sawmynaden à ce poste, offert un nouveau contrat pour la fourniture de connexions WiFi aux écoles non encore installée à ce jour. DCL, dont est actionnaire la State Investment Corporation, a, depuis, été mise en liquidation judiciaire après une demande faite par les propriétaires de Hennessy Court pour loyers impayés à hauteur d’un million de roupies. L’exercice de liquidation devait être bouclé fin janvier dernier.

Reste à savoir s’il y aura enquête pour ce qui est un paiement suspect, en dépit des explications impliquant le State Law Office et, si oui, si ce n’est pas mieux blanchir ceux qui ont siphonné Rs 45 millions de l’argent des contribuables. Et dire que cette somme est inférieure à ce qui a été offerte à Rodrigues pour se reconstruire après le passage calamiteux de Gelena.