La vague d’arrestations dans le village de Gokhoola depuis lundi suscite de graves appréhensions parmi des habitants de ce village à côté de Piton. À la mi-journée, treize suspects ont été interrogés par des limiers du Central CID et placés en détention policière dans le cadre du décès sur le meurtre de Vishal Doorgah, recherché dans une affaire d’enlèvement d’une fillette de huit ans à la veille de la fête Maha Shivaratree. Dans la soirée d’hier, des habitants de Gokhoola ont opposé une forte résistance à une descente policière avec pour objectif de procéder à d’autres arrestations.
L’assistant commissaire de police Devanand Reekoye a dû parlementer de longs moments avec les habitants en vue de les calmer. Ces derniers protestent contre l’action de la police en soutenant qu’à leur connaissance le suspect Doorgah avait été livré encore en vie à la police lors de son arrestation en début d’après-midi du 10 mars dans les environs du Morcellement VRS de Gokhoola.
Depuis hier après-midi, le Central CID a procédé à cinq autres arrestations, soit Yogesh Doorga, Girish Hauroo, Govind Hauroo, Ashvin Jebna et un dénommé Beeharry. Lors de leurs interrogatoires, ils ont rejeté des accusations de coups et blessures contre Vishal Doorgah retenues contre eux par les enquêteurs. Ils ont comparu devant le tribunal de Mapou et ont été reconduits en cellule policière à des fins d’enquête.
Les recoupements d’information indiquent que le dénommé Nassirdin Shieklaye aussi connu sous le nom de Babadine, aurait été le premier à retrouver le dimanche 10 mars les traces de Vishal Doorgah, Wanted depuis la veille suite à l’enlèvement d’une fillette de huit ans. La police fut avertie de ce développement. Les frères Hauroo soutiennent qu’ils étaient venus prêter main forte en vue de remettre le suspect à la police.
Les cinq prévenus, appréhendés lors de l’opération policière d’hier ont soutenu qu’ils n’avaient pas agressé le suspect mais qu’ils n’avaient pu rien faire face à la furie d’une foule hostile et armée de gourdins, de barres de fer et de sabres s’en prenant à Vishal Doorga.
L’enquête policière se poursuit avec d’autres arrestations en vue.