À aucun moment ces bagages n’ont été au-delà de la limite de poids autorisée. C’est ce qu’a tenu à préciser le Président de la République, Pritviraj Roopun, à travers un communiqué émis ce 1er mars.

Le président de la République a fait ressortir que « bénéficiant normalement de 25 kilos ( poids généralement approuvé par les principales compagnies aériennes), la limite accordée sur le vol de correspondance de Varanasi à Jaipur n’était pas le même. C’est ce qui aurait causé “un décalage dans l’alignement du poids des bagages », selon le président Roopun.

« C’est ainsi que des représentations ont été faites auprès de la compagnie aérienne et celle-ci a été priée de rectifier cette anomalie », peut-on lire dans le communiqué.

Le président de la République affirme, toutefois, qu’aucun traitement de faveur n’a eu lieu.

Ce communiqué fait suite à un article de Hindustan Times de l’Inde à l’effet que, lors de son déplacement en Inde,  le président de la République a eu un excédent de bagages et aurait bénéficié d’une intervention des autorités indiennes pour en être exempté.