source photo : internet

Les fake news qui circulent sur le coronavirus sur les réseaux sociaux et les services de messagerie numérique causent “du tort à la population” a rappelé le ministre Jagutpal mercredi dernier.

Aux côtés de l’inspecteur Robin Bundhoo de la Cybercrime Unit de la police, le ministre a qualifié ces partages « d’actes irresponsables et antipatriotiques qui engendrent un climat de frayeur et des pressions inutiles sur notre service de santé. » Les autorités recommandent au public de se méfier des nouvelles provenant de sources douteuses et d’éviter de les partager.

Insistant que la police sera « sans pitié », l’inspecteur Bundhoo prévient que Facebook Dublin a été contactée pour identifier les administrateurs de sites qui partagent ces fausses nouvelles et ces derniers encourent des poursuites. À savoir que l’amende pour le partage de fake news est de Rs 1 million par partage, avec une peine d’emprisonnement ne dépassant pas cinq ans