Les barrages érigés par le promoteur sur le site du futur hôtel Sheraton à Pomponette ont été démolis cet après-midi par les pique-niqueurs. Cela s’est produit après que les représentants des différents mouvements organisateurs de ce rassemblement citoyen, à savoir Rezistans ek Alternativ, AKNL, GWF entre autres, se soient adressés au public dans le cadre de la fête du Travail.

Apres avoir voté à main levée pour une résolution visant à ne pas se laisser lésés dans leurs droits citoyens d’acces à la plage, les pique-niqueurs/activistes, dans un même élan ont fait tomber les barrages qui délimitaient l’espace du terrain du futur hôtel du groupe sud-africain Pelangi.

Cela s’est passé sous l’œil des quelques policiers présents qui ont essayé de ramener l’ordre. La SSU a été mandée en vain sur les lieux. Les activistes n’ont été nullement découragés dans leur geste. Et si deux d’entre eux ont été embarqués par les policiers, les pique-niqueurs ont effectué un sit-in barrant le passage au véhicule. Si bien que les deux activistes ont immédiatement été relâchés.

Sit-in devant les véhicules de police

Un évènement qui risque de se reproduire préviennent les citoyens engagés venus soutenir Rezistans ek Alternativ et AKNL dans leur combat pour le droit d’accès à la plage. « Nous allons tout faire pour que Pomponette demeure une plage publique », disent-ils.