Les travailleurs malgaches lors de la grève

51 malgaches travaillant pour Firemount Textiles Ltd ont été rapatriés à Madagascar hier, vendredi 5 avril, après avoir fait grève pour réclamer de meilleures conditions d’emploi. Deux autres grévistes malgaches sont portés manquants, a indiqué le directeur des Ressources humaines de la compagnie textile.

Une opération policière de Knock and Roar s’est déroulée hier dans cette usine de Pointe aux Sables pour veiller au rapatriement des travailleurs malgaches. Toutefois, deux ne sont pas présentés à l’aéroport comme prévu. Une déposition a été faite au poste de police de la localité afin de signaler leur disparition.

Pour rappel, ces travailleurs étrangers avaient entamé deux jours de grève cette semaine pour dénoncer des réductions sur leurs salaires, les mauvaises conditions d’hébergement et des problèmes sanitaires liés à la nourriture. Après deux jours de négociation, un accord a été trouvé entre les deux parties. Les ouvriers malgaches reprendront le travail, en attendant d’autres discussions pour améliorer leurs conditions. Ceux qui ont souhaité rentrer chez eux ont été rapatriés aux frais de la compagnie.