Maurice soutient la candidature de Christine Lagarde aux fonctions de directeur général du Fonds monétaire international. La ministre française des Finances a rencontré Pravind Jugnauth hier au Portugal.
La candidature de Christine Lagarde, qui brigue le poste de numéro un du FMI, est officiellement soutenue par Maurice. La ministre française des Finances s’est félicitée de ce soutien, affiché très tôt par les autorités mauriciennes. Elle l’a fait savoir hier lors d’un tête-à-tête d’une demi-heure avec son homologue mauricien Pravind Jugnauth à Lisbonne, au Portugal. Une rencontre qui se déroulait dans le cadre de la 46e réunion annuelle de la Banque africaine de développement (BAD).
Si elle est « élue », Christine Lagarde succéderait ainsi à Dominique Strauss-Kahn, lequel a soumis sa démission après son interpellation aux États-Unis pour « crimes sexuels ». Si elle part favorite, la Française a néanmoins deux concurrents sérieux : le directeur de la Banque centrale du Mexique Agustin Carsten et celui de la Banque centrale kazakhe Grigori Martchenko.
Lors de son entrevue avec Pravind Jugnauth, indique le ministère des Finances, Christine Lagarde a fait l’éloge de Maurice pour sa performance économique et sa bonne gouvernance. Le ministre des Finances mauricien a parlé des récents développements concernant la mise en place du centre de formation d’excellence du FMI pour la région d’Afrique australe, aussi connu comme Afritac South. Ce centre sera inauguré fin juin.
Christine Lagarde a promis de soutenir toute initiative prise par Maurice portant sur le renforcement des capacités dans la région.
Elle s’est aussi adressée aux gouverneurs et ministres africains lors de la réunion annuelle de la BAD.