Un coup franc aux abords de la surface remarquablement exécuté par Ashvind Mehess dans les arrêts de jeu (92e) a permis au Curepipe Starlight SC (CSSC) de décrocher une victoire étriquée (3-2) aux dépens du Petite Rivière-Noire FC (PRNFC) en finale de la MFA Cup 2013 disputée hier après-midi au New George V Stadium.
L’issue de la rencontre était des plus indécises puisque les deux équipes étaient à égalité 2-2 alors qu’on abordait les trois minutes du temps additionnel et que l’on semblait se diriger vers les prolongations. Mais contre toute attente, le CSSC est parvenu à faire la différence sur un but d’Ashvind Mehess sur coup franc à la limite de la surface.
Il convient de faire ressortir que le CSSC est en deux occasions revenu au score grâce à un doublé de sa nouvelle recrue Fabien Pithia (25e & 49e), alors que le PRNFC avait ouvert le score par le truchement de Stevenson Hollingsworth en prenant victorieusement un centre de Christopher Bazerque (17e) avant que le capitaine Stéphane Pierre ne redonne l’avantage aux siens sur un coup franc enroulé (37e).
Le schéma 4-5-1 employé par le CSSC en début de la rencontre ne s’est pas avéré fructueux pour les protégés de Fidy Rasoanaivo. Mais certaines permutations le jeu des “canaris” permettaient de rendre le jeu plus fluide face à un adversaire évoluant avec le traditionnel 4-4-2. Les deux équipes ont sorti un jeu à la hauteur d’une finale. D’un côté comme de l’autre chacun a eu l’occasion de faire le break, notamment Stéphane Nabab (27e) puis Stéphane Pierre qui verra son tir s’écraser sur la transversale de Yannick Macoa (47e). Mais la situation resta inchangée.
Il aura fallu attendre les arrêts de jeu pour voir l’évolution du score avec un coup franc d’Ashvind Mehess qui ne donna aucune chance à David Moutou et permettant au CSSC de remporter pour la troisième fois de son histoire la MFA Cup après 2007 et 2008. « Je dois d’emblée féliciter le groupe, surtout les joueurs, qui ont fait un match plein. Certes, nous avons été mis en difficulté par moments. Mais nous avons su remonter la pente. Il faut aussi dire que l’adversaire a fait un bon match. Mais avec le coup franc obtenu à la dernière minute, je savais que la bouche serait bouclée puisqu’Ashvind Mehess est à l’aise dans cette situation. Nous terminons ainsi la saison 2012-2013 en apothéose », a déclaré Fidy Rasoanaivo.