Le président de la République, Kailash Purryag, a soutenu avec force que Maurice a besoin de ressources humaines de qualité pour pouvoir soutenir sa croissance économique dans le futur. C’était lors du cinquième Annual Leadership Gala Dinner organisé récemment par l’institut de formation Team SYNthesis (Mauritius & Africa) Ltd en collaboration avec l’Université de Technologie à l’hôtel Le Méridien.
Devant un parterre composé du directeur général de l’UoM, Dharmanand Fokeer, du directeur de Team SYNthesis, Tan Chee Peng, du CEO de la Financial Services Commission, de chefs d’entreprise, de cadres d’institutions privées et de professionnels de divers secteurs d’activités, le président de la République a d’emblée soutenu qu’il est primordial d’avoir des ressources humaines de qualité, surtout pour assurer le développement à long terme du pays. Des pays comme Singapour, la Finlande et la Corée du Sud émergent grâce à la qualité de leurs ressources humaines. Or, à Maurice, on note un taux d’échec alarmant au niveau du Certificate of Primary Education, alors qu’avec une population vieillissante, le pays a besoin une population éduquée dès le plus jeune âge afin que la relève soit assurée. Les données empiriques, a poursuivi Kailash Purryag, ont démontré qu’une bonne éducation dès l’enfance est très importante. La préparation, ajoute-t-il, doit se faire dès le niveau primaire.
Pour le président de la République, il ne faut pas occulter le taux d’échec élevé au niveau du CPE. Il ne faut pas, par ailleurs, se comparer à des pays de la région car la compétition, c’est au niveau international qu’elle a lieu. « Si nous voulons être en mesure d’offrir des services de qualité, il est impérieux de former les gens en conséquence. Nous ne devons pas baisser les bras car on doit pouvoir être compétitif pour pouvoir demeurer above the curve. Si on n’est bon, on sera marginalisé », a fait ressortir Kailash Purryag. Ce dernier a relevé qu’il y a un déséquilibre (mismatch) entre l’offre et la demande dans le marché de l’emploi, et dit regretter que beaucoup de jeunes diplômés n’arrivent pas à trouver des emplois appropriés.
Se référant au thème de la cérémonie, Inspiring Future Through Entrepreneurial Innovation, le président de la République a axé ses propos sur les qualités du vrai leader en entreprise. Ce dernier doit non seulement faire preuve de vision, de flexibilité, d’authenticité dans son approche mais également démontrer ses capacités à innover, à inspirer et motiver son personnel, à sortir des sentiers battus, être capable d’identifier les opportunités, à agir vite, entre autres.
Dharmanand Fokeer s’est félicité de la collaboration entre l’UoM et Team SYNthesis (Mauritius & Africa) Ltd au niveau de la formation, soulignant l’apport de cette dernière à travers son Project Leadership Course (PLC). « Maurice n’a pour seule ressource que sa population. Celle-ci doit être bien guidée », dit-il. Et de faire remarquer qu’il y a un grand nombre de professionnels déjà formés localement, et qu’un long chemin a été parcouru pour améliorer la qualité de nos ressources humaines. Cependant, les efforts doivent être soutenus. Le directeur général de l’UoM est d’avis qu’il y a des opportunités d’embauche à explorer au niveau des pays de la région pour les professionnels locaux et que des initiatives en ce sens doivent être prises.
Lors de cette soirée, des trophées ont été remis à cinq sociétés ayant fait montre d’un engagement continu pendant l’année en faveur du développement des talents des leaders au sein de leurs entreprises respectives. Ces sociétés (Anglo-African, ICPS, HM Rawat Group, LFL et Mauritius Union) sont celles ayant participé au PLC proposé par Team SYNthesis.