Photo illustration

L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) a appréhendé un Nigérien de 28 ans qui avait en sa possession un colis d’héroïne valant Rs 1,4M. Depuis plusieurs semaines, la police a eu des informations que des étrangers résidant à Grand-Baie écoulaient de la drogue dans le nord de l’île.

Cette stratégie des trafiquants vise à mettre au-dessus de tout soupçon ces dealers du fait qu’ils ne sont pas des Mauriciens. Grace à des caméras de surveillance dans la région, la police a été informée de la présence d’un individu suspect au Business Park de Grand-Baie alors que ce lieu est normalement désert les samedi après-midi.

L’équipe de l’inspecteur Mohes a interpellé Nnamdi Jevis Ogbonna qui avait en sa possession un sac en plastique renfermant dix objets cylindrique dans lesquels était dissimulée de l’héroïne. En plus, la police a saisi deux portables et deux reçus de transfert d’argent d’un bureau de change au nom d’un autre ressortissant nigérien pour la somme totale de Rs 50 000. Ce dernier réside dans une maison à Camp Levieux.

La police a effectué une fouille au domicile de Nnamdi Jevis Ogbonna à Reservoir road, Grand-Baie, où rien d’incriminant n’a été trouvé. Finalement, il a été placé en détention policière et il est attendu au tribunal de Pamplempousses ce lundi où il doit faire l’objet d’une accusation provisoire de trafic de drogue. Même si le suspect n’a rien dévoilé sur le réseau pour lequel il travaille.

La police soupçonne qu’il devait distribuer cette drogue à des clients pour une fête qui devait avoir lieu dans le Nord. La police passera au crible les communications sur les deux portables pour tirer le maximum d’informations sur cette affaire. D’ailleurs, elle piste l’autre Nigérien de Camp Levieux qui n’a pas donné signe de vie durant le week-end. Des développements sont attendus au sujet de ce cas prochainement.