Les examens d’entraîneur auront lieu en deux phases, la partie écrite le mercredi 18 février et celle concernant la pratique le vendredi 20. Toutefois, les dates choisies par le Mauritius Turf Club ne plaisent pas à Paul Foo Kune. En effet, ce dernier a clairement manifesté son mécontentement, laissant entendre qu’il est inacceptable que ces examens coïncident avec la fête du Printemps. Aussi, il a fait savoir à qui de droit qu’il ne prendrait pas part à ces examens. Pourtant, Paul Foo Kune avait été le premier à inscrire son nom, et cela avant même que le MTC ne fasse une quelconque communication à ce sujet.
Pourquoi donc ce soudain changement d’idée, voire de stratégie ? D’abord, c’est un fait que si l’on se base sur les critères requis pour être entraîneur, Paul Foo Kune hélas, n’est visiblement pas qualifié. Il a déjà été banni par le Mauritius Turf Club pour avoir tenté de comploter avec un jockey, en l’occurrence le Sud Africain Eric Chelin sans oublier qu’il est étroitement lié au ‘betting’ avec notamment ses liens directs qu’il a avec les compagnies de ‘Bet On Line’ et ‘Play On Line’. Paul Foo Kune s’est aussi trouvé mêlé à plusieurs scandales dont celui où il s’était pointé dans les locaux de notre journal avec un revolver pour menacer un de nos journalistes de l’époque, à savoir Shan Ip.
Secundo, la position prise par l’hôtel du gouvernement par rapport au monde hippique a refroidi les ardeurs de Paul Foo Kune. En effet, ce dernier pensait pouvoir continuer à faire la pluie et le beau temps grâce à ses contacts privilégiés, mais il a dû très vite déchanter car malgré tous ses efforts, il n’a pu avoir un rendez-vous avec le gouvernement, qui reste nous a-t-on appris, intransigeant à ce sujet. Du reste, le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo vient de déclarer : «On va toucher de façon audacieuse à la nation zougadère».
Le GM veille au grain
D’ailleurs, la non-candidature de Gilbert Merven aux élections du MTC a été bien accueillie à l’hôtel du gouvernement, et maintenant les yeux sont rivés sur les moindres faits et gestes de Paul Foo Kune. On est catégorique : soit Paul Foo Kune reste dans le giron du MTC comme entraîneur et abandonne ses activités de loin ou de près au ‘betting’, soit il reste dans le ‘betting’ et prend ses distances du MTC de façon définitive, y compris comme un simple propriétaire. Le gouvernement, apprenons-nous, veille  au grain et c’est la raison pour laquelle la «Gambling Regulatory Authority» ne s’est pas encore prononcée sur le calendrier 2015 proposé par le MTC.
Selon nos informations, Paul Foo Kune a eu vent de ces nouvelles, d’où sa décision de ne pas se présenter aux examens d’entraîneur. De toute façon, il a un ‘fall back position’ de choix car ceux qui sont dans les secrets des Dieux pensent qu’il possède en Simon Jones une carte maîtresse. En effet, si ce dernier passe ses examens, il y a de très fortes chances que Paul Foo Kune s’associe à lui pour fonder une nouvelle écurie. Ce qui ne devrait pas changer grand chose dans la configuration car les deux hommes ont déjà travaillé ensemble ces deux ou trois dernières années. Cette hypothèse semble de plus en plus plausible car nous avons également appris que Paul Foo Kune a effectué des changements au sein de ‘Bet On Line’ et ‘Play On Line’ où il a nommé un nouveau directeur. Comme quoi, Paul Foo Kune sait exactement sur quel pied danser, mais ce qu’il ne sait pas c’est que la musique n’a pas encore été choisie par l’hôtel du gouvernement.
Autant dire que le suspense bat son plein.