L’incident qui s’est produit dans le poste de police de Phoenix samedi dernier fait partie du problème de « manque d’effectif » dans les postes de police de l’île, a dénoncé Jaylall Boojhawon, président du Police Officers Solidarity Union (POSU).

Pour rappel, alors qu’un plaignant s’était rendu au poste de police de Phoenix pour déposer une plainte, un groupe d’individus avait pénétré les lieux pour agresser le plaignant. Un seul policier était présent et a tenté de s’interposer.

Le président de la POSU est d’avis qu’il est « important de revoir ce mécanisme » et pointe du doigt le Commissaire de Police, Mario Nobin. « Ce qui s’est produit au poste de Phoenix démontre un manque d’effectif accru. Le Commissaire de Police est au courant mais aucune décision n’est prise. Les faits sont devant lui. Il continue à faire la sourde oreille », a déclaré Jaylall Boojhawon.

« Li pe fer bann depans initil dan bann bel fet manze-bwar. Li pe fayir a so tas. Nou 13 000 polisie ek zot fami, nou demann gouvernman ki si pa tap for pa pou gagn for ». 

Dans le même registre, le président se dit « toujours en attente » et fait ressortir l’importance de la mise en place d’un Bank of Police Officers Scheme, afin de palier au manque d’effectif dans la force policière. « Cela existe pour le nursing, la prison et les pompiers. Dans la force policière, le Commissaire de Police continue à faire l’autruche », a-t-il souligné.