Le groupe Innodis a vu son chiffre d’affaires passer pour la première fois la barre des Rs 4 milliards lors de l’exercice financier 2012-2013 pour atteindre Rs 4,16 milliards contre Rs 3,87 milliards en 2011/2012). Cependant, les profits attribuables aux actionnaires ont eu un peu plus de mal à suivre la tendance, reculant légèrement à Rs 162,6 millions par rapport à Rs 176,6 millions pour la précédente année financière.
S’expliquant sur ces résultats financiers, la direction fait ressortir que les chiffres de l’année dernière incluent des bénéfices exceptionnels de Rs 11 millions, qui devraient être pris en considération lors d’une comparaison de la profitabilité d’année en année. Ce gain découle de la vente d’un terrain durant l’exercice 2011/2012. La direction concède cependant que le groupe a également souffert durant l’année de la flambée des prix du maïs et du soja sur le marché mondial, qui aurait donné lieu à une majoration des coûts de sa production de poulet. Afin de faire face à cette hausse, Innodis aurait appliqué une légère hausse des prix de ses poulets, mais qui, fait remarquer la direction, n’aurait pas suffi pour absorber tout l’impact des coûts de production. Poulet Arc-en-Ciel Ltée, filiale du groupe et également productrice de poulets, a aussi été touchée par l’augmentation des coûts de production.
La direction note, cependant, que la tendance des cours du maïs et du soja a commencé à s’inverser depuis peu, ce qui devrait permettre aux producteurs de poulet, dont Innodis, d’envisager l’avenir avec plus d’optimisme. « Si la tendance mondiale se précise, nous devrions graduellement ressentir des effets positifs sur nos coûts de production », souligne Jean How Hong, Chief Executive Officer (CEO) du groupe.
Revenant sur certains points forts de l’exercice financier 2012/2013, Jean How Hong note avec satisfaction la mise en place d’une nouvelle ligne de production chez Meaders Feeds Ltd, la filiale du groupe productrice d’aliments pour animaux. En effet, la société a avalisé durant l’année financière écoulée une somme de Rs 120 millions pour l’achat de nouveaux équipements visant à permettre à Meaders de doubler sa capacité de production.
Par ailleurs, au Mozambique, Innodis s’est fixé pour objectif de dépasser la barre des 50 000 poulets par semaine d’ici décembre 2013, et ensuite 80 000 poulets par semaine dans le courant de 2014. Jean How Hong annonce que les fermes sont en train d’être modernisées, avec l’installation d’équipement importé des États-Unis.
Le CEO d’Innodis indique par ailleurs que Moçambique Farms Limitada, la filiale du groupe, a commencé à être plus active au niveau de la distribution, de la vente et du marketing, avec une meilleure présence dans la capitale Maputo. Innodis espère avoir au Mozambique une opération intégrée semblable à celle de Maurice dans environ 5 ans.