Les membres du Mouvement Patriotique (MP) se sont réunis cet après-midi, mardi 19 février à leur quartier général, à Quatre-Bornes afin de partager leurs sentiments suite aux inondations du dimanche 17 février. Selon lui, les autorités n’ont pas été à la hauteur face à la situation de ces dernières inondations.

Il est d’avis que ce sont des urgences que le gouvernement doit prendre en compte. « Nous lançons un appel concernant la gestion des déchets et que cessent les dumpings « sauvages », a-t-il lancé face à la presse.

Revenant sur les 300 sinistrés actuellement dans les centres de refuge, Alan Ganoo estime qu’il faut augmenter les « allowances » offert aux victimes. « Il faut trouver un calcul plus humain pour ces victimes d’inondations », soutient-il. Selon le leader de MP, il faut un autre mécanisme de compensation pour les victimes. Il suggère un fonds alimenté par le secteur privé dans le contexte de changement climatique et des catastrophes naturelles, épaulé par l’aide du gouvernement.

« Nous sommes solidaires avec les familles touchées par les inondations », a fait ressortir le président du parti. ll est aussi monté au créneau concernant le problème de drains qui persiste. Alan Ganoo rappelle qu’il existe un Land Drainage Authority qui existe depuis 2017 et qui a pour tâche de gérer la gestion des drains et qui n’a toutefois pas démarré ses activités jusqu’à présent. « Nous souffrons de la mauvaise qualité de nos infrastructures dans le pays. En vérité ces institutions existent juste sur papier et ne fonctionnent pas. Nous ne sommes pas satisfaits et ces institutions n’ont pas été à la hauteur », déplore-t-il.