Après le meurtre d’un ressortissant chinois, Tianlu Yang, égorgé par deux individus samedi à China Town, une rencontre entre les responsables de la police et des commerçants de cette partie de la capitale a été convoquée en urgence ce matin au Heen Foh Hall, Port-Louis. Devant le sentiment d’insécurité qui s’est installé dans le quartier chinois depuis quelque temps, la police a essuyé de sévères critiques pour l’absence de surveillance et de patrouilles.
« Nous vivons des moments de peur. Dimoun nepli kapav marse aswar, koumadir enn lavil fantom. L’heure est à la mobilisation, sans quoi cette ville sera meurtrie », ont fait comprendre avec force des commerçants chinois ce matin en présence des responsables de la police de Port-Louis Nord, dont le surintendant Reshard Delawarally, Divisional Commander.
La principale critique envers la police porte sur l’absence de patrouilles et le laxisme des officiers devant l’« urgence de la situation ». « Komie case vol finn raporte avan ki sa kwizinie-la mor ? Komie dimoun finn atake ar kouto ? Lapolis pa finn fer nanyen, finn bizin gagn enn kadav pou ki zot reazir », ont déploré ceux installés depuis des années dans ce quartier des affaires.
Pour des commerçants de China Town, la présence de « betting shops » depuis ces dernières années n’a fait que rehausser le sentiment d’insécurité dans cette partie de la capitale. Sans compter, disent-ils, que le business est au plus mal avec la recrudescence des marchands ambulants à chaque coin de rue. « Aster kan ena lekours, ou bizin gagn per pou pas kot bann betting shop. Se sa mem ki okazionn bann vol isi. De lot kote, ou gagn marsan anbilan ki fer kouma dir zot dan legalite. Devant ces nombreux problèmes, le commerce dans le quartier chinois devient de plus en plus difficile », ont-ils soutenu tout en réclamant l’installation de caméras CCTV dans toutes les rues de China Town pour que la situation soit sous contrôle.
De son côté, la police s’est appuyée sur des chiffres pour affirmer que la criminalité est en baisse depuis le mois d’août dans la région de Port-Louis Nord, faisant suite à une série d’arrestations pour divers délits et enquêtes, dont celles concernant des cas de vol. Elle a également donné des garanties que China Town et ses alentours seront placés sous haute surveillance. « Le taux de criminalité est en baisse à China Town. Nous allons essayer de contenir cette tendance. Des déploiements d’effectifs sont prévus à cet effet surtout à l’approche de la période des fêtes de fin d’année », a indiqué une source policière à l’issue de ces consultations.