Maurice attendant toujours sa première médaille en athlétisme, celle-ci pourrait éventuellement se concrétiser aujourd’hui au décathlon si Guillaume Thierry fait le forcing pour s’emparer tout au moins du bronze. Après les cinq premières épreuves disputées hier, le Mauricien est 5e au classement et se situe à 78 pts seulement de la 3e place occupée par son ancien coéquipier du Centre international d’athlétisme de Maurice, le Malgache Ali Kamé.
Guillaume Thierry aura abordé cette première journée du décathlon avec beaucoup d’espoir. À la fin des épreuves de 100 m, longueur, poids, hauteur et 400 m hier après-midi, il se retrouvait avec 3765 pts à son actif contre 3843 pts au Malgache Kamé. Et à midi aujourd’hui à Nice (14h à Maurice), il est parti à l’assaut des cinq dernières épreuves de la compétition : le 110 m haies, le lancer du disque, le saut à la perche, le lancer du javelot et le 1 500 m.
Le Français Bastien Auzeil ex aequo avec le Macédonien Darko Pesic menaient alors la compétition en totalisant chacun 4019 pts. Le représentant de la Fédération de Wallonie/Bruxelles (FWB) Frédéric Xhonneux occupait la 4e place avec 3773 pts. Derrière Guillaume Thierry, le Canadien Patrick Arbour était 6e avec 3430 pts, tandis que le Tunisien Walid Nsiri a abandonné la compétition après quatre épreuves.
Hier toujours, le quatuor féminin mauricien du 4×100 m a terminé à la 6e place de la finale en signant tout de même en 46”55, son meileur chrono de la saison. Le 25 août dernier à Bambous, le quatuor composée de Joanilla Janvier, Aurélie Alcindor, Stéphanie Guillaume et Élodie Pierre-Louis avait couru en 46”77. L’or est revenu à l’équipe de la FWB, qui s’imposa en 44”70 devant la Suisse (45”01) et la France (45”03).
Aujourd’hui, Jonathan Permal, Fabrice Coiffic et Élodie Pierre-Louis seront engagés au 1er tour du 200 m hommes et dames respectivement. Les séries chez les dames débuteront à partir de 16h35 à Nice (18h35 à Maurice) et 16h55 chez les hommes. De son côté, Annabelle Lascar sera engagée à partir de 17h30 (Nice) aux premiers tours du 800 m dames avec l’objectif de se qualifier, comme les trois autres sprinters, pour le tour suivant.