Rosario Marianne avait décroché l'or au 100m handisport lors des derniers Jeux des îles.
  • Le handisportif conteste la décision de la VHPSF de ne pas l’avoir sélectionné en dépit de ses trois victoires au « time trials »
  • Selon un courriel en date du 21 mai, la fédération avait clairement informé le sprinteur que la course du 25 mai était la dernière, avant la finalisation de la sélection

La Visually Handicapped Persons Sports Federation (VHPSF) sera représentée au 100m non-voyant des 10es Jeux des Iles de l’océan Indien par Jamieson Mohun et non par Rosario Marianne. C’est finalement le Grand Prix d’Italie, tenue il y a trois semaines à Grosseto, qui a fait office de la sélection finale et ce, malgré un courriel du secrétaire de la VHPSF, Dominique Pancham, en date du 21 mai dernier, prouvant le contraire. Rosario Marianne a donc décidé de porter l’affaire devant l’Ombudsperson in Sports, avant de décider de la marche à suivre, en cas de non-satisfaction. À noter que le président de l’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA), Vivian Gungaram, déposera aussi sa plainte dans le cadre de cette affaire, ce mercredi en début d’après-midi.

Les 10es JIOI sont prévus dans exactement 19 jours et le moins que l’on puisse dire, c’est que Rosario Marianne ne compte nullement baisser les bras dans sa quête de participer à ces Jeux. En dépit du fait d’avoir remporté les trois time trials – dont le dernier sur tapis vert après la disqualification de Jamieson Mohun – comme convenus dès le départ, le médaillé d’or des JIOI de 2015 à La Réunion, n’est pour l’heure, pas retenu à ces Jeux. La VHPSF ayant décidé, pratiquement à la dernière minute, de changer les règles du jeu, en indiquant au ministère de la Jeunesse et des Sports que ce sera le Grand Prix d’Italie qui sera prise en compte pour la sélection finale !

Une décision contestée et contestable dans le sens où Dominique Pancham avait affirmé le contraire dans un courriel adressé à Rosario Marianne, le 21 mai dernier. Le secrétaire de la VHPSF écrivait alors: «We are hereby this  (sic) letter inviting you participate to the last Trials in view of the selection for the IOIG 2019 for  the T11 100m men to be held on Saturday 25th May 2019 at  Maryse Justin Stadium, Réduit at 17.00h  as per attached  programme (sic) received from MAA.»

Qu’on le veuille ou non, la démarche de la VHPSF n’est pas sérieuse et demeure, inacceptable. Idem pour ce qui est du courriel de son président Reynolds Permal, au ministère de la Jeunesse et des Sports, le 27 mai dernier où il précisait: « To be fair with both athletes, we will wait for the performances of both athletes who are participating to the Grosseto 2019 World Para Athletics Grand Prix.» De quel «fairness» parle M. Permal lorsqu’on prive un athlète de ses droits, alors qu’il a respecté tous les critères établis par cette même…VHPSF ? Si ce n’est pas de la mauvaise foi, alors cela y ressemble.

Est-ce cependant une surprise quand on connaît toutes les difficultés rencontrées par Rosario Marianne pour bénéficier d’une licence internationale, afin de pouvoir participer à des compétitions internationales ? Il ne faut pas non plus oublier ces critiques, jugées infondées par l’entourage du handisportif, sur le deuxième time trial. Des contestations qui avaient été balayées d’un revers de la main par l’AMA et soutenu, qui plus est, par des images vidéos. Rappelons aussi que lors du troisième et dernier time trial du 25 mai dernier, Jamieson Mohun avait été disqualifié.

Même en se basant sur le Grand Prix d’Italie, le fait et que Rosario Marianne a gagné trois courses contre une seulement à son adversaire. D’où la décision de Rosario Marianne de solliciter l’Ombudsperson for Sports il y a deux semaines. La présidente de son club Magic Parasports, Hewlett Nelson, a même écrit ce dernier jeudi, pour lui faire part de ce qu’elle considère comme étant une injustice.

Hewlett Nelson dit maintenant espérer que Ramesh Sunt fera très vite part de sa décision sur ce problème. «Nous pensions que cette affaire allait être prise au plus vite, vu l’urgence de la situation. Je prendrai contact avec le bureau de l’Ombudsperson lundi (demain) et nous espérons que cette affaire sera très vite réglée, étant donné que les Jeux débutent dans un peu moins de trois semaines», dit-elle.