Après une attente de 24 heures, hier, le Central CID a entamé depuis ce matin l’interrogatoire Under Warning de la Head of Legal Department de la Mauritius Commercial Bank (MCB), Roselyne Lebrasse-Rivet, dans l’affaire de la gestion des Joint Accounts de Rs 3 millions de Michèle Tsang Ping, ancienne Manager SWIFT Services de la MCB. Les indications recueillies auprès de sources policières à la mi-journée avancent que le Questioning de cette responsable de la banque devrait être plus élaboré que les deux précédents, soit ceux de la Chief of Staff Accounts et Accounts Executive, Roxanne Potié, et du Private Banker, Dominique d’Unienville.
Jusqu’ici, aucune indication n’a transpiré quant au Timing de la comparution devant le tribunal de Port-Louis de Roselyne Lebrasse-Rivet pour son inculpation provisoire comme tel a été le cas pour les deux autres suspects. Elle devrait être inculpée du délit de complot pour avoir privé Michèle Tsang Ping de ses droits à ces Joint Accounts au décès de sa partenaire Patricia Smith le 11 avril 2011.
Roselyne Lebrasse-Rivet a été conduite sur le coup de 14 heures sous force escorte policière en Cour de Port-Lous pour son inculpation provisoire de complot dans cette affaire avec la reprise de l’interrogatoire pour après.
Dans un premier temps, la Head of Legal Department de la MCB, qui a retenu les services de Me Maxime Sauzier, a fourni aux limiers du Central CID des explications sur ses fonctions et responsabilités au sein de la banque. Elle a été appelée à donner sa version des faits au sujet de la gestion de ces Joint Accounts de Rs 3 millions et des mesures disciplinaires subséquentes prises à l’encontre de Michèle Tsang Ping. Roselyne Lebrasse-Rivet a été confrontée au déroulement de la réunion du 4 novembre 2011 au cours de laquelle a été prise la décision d’écarter Michèle Tsang Ping au profit de Vanessa Brown en ce qui concerne les comptes bancaires conjoints. Elle devait également s’expliquer au sujet de la teneur d’un e-mail en date du 23 novembre 2011 au sujet de cette même affaire adressée au Compliance Department de la MCB.
Après l’étape de la Head of Legal Department, le Central CID envisage d’interroger le Chief Executive Banking, Anthony Withers, et son ancien adjoint, Philippe A. Forget, au sujet de la décision confirmée en date du 20 mars 2012 selon laquelle seule Vanessa Brown avait droit aux fonds crédités dans les Joint Accounts.
Leurs versions des faits au sujet de l’affaire Michèle Tsang Ping intéressent les enquêteurs à plus d’un titre. Anthony Withers sera acculé sur la lettre datée du 20 mars où il intimait l’ordre à Michèle Tsang Ping de rembourser une certain somme d’argent de ces comptes sous menace de sanctions disciplinaires. Il devra également expliquer comment le comportement de la Manager SWIFT Services de la MCB, qui réclamait ses droits en tant que cliente aurait pu mettre la banque « in an embarrassing situation ».
La convocation de ces deux Top Executives de la MCB devra se confirmer en fin de semaine alors que le Head of Human Resource à la banque, Eddy Jolicoeur, sera interrogé sur les procédures disciplinaires, avec le limogeage de Michèle Tsang Ping, initiées 24 heures après le rendez-vous de Shoprite du 29 mars.