Kee Cheong Li Kwong Wing, porte-parole parlementaire du MMM pour les questions économiques et opérateur dans le secteur financier, s’insurge, dans l’interview qu’il nous a accordée cette semaine, contre ce qu’il estime être la « mauvaise foi de l’Inde » et déplore que « Maurice soit utilisée comme bouc émissaire pour des délits tolérés en Inde ». Il reconnaît, en tant qu’opérateur, que l’Inde a tout à fait le droit d’imposer des mesures fiscales pour augmenter ses revenus. « Cependant, elle doit le faire dans la transparence, avec une certaine clarté, et aussi dans les normes internationales de la fiscalité ». Il déplore finalement que les déclarations selon lesquelles Maurice deviendra une plateforme vers l’Afrique n’aient pas été suivies de mesures concrètes et annonce que le MSM-MMM travaille sur un projet visant à faire de Maurice le centre régional des services.