Les tireurs mauriciens entameront bientôt la dernière ligne droite de leur préparation en vue des championnats du monde de kick-boxing. Une compétition qui se déroulera au Brésil du 28 septembre au 6 octobre prochain. Si les cinq sélectionnés que sont Burtlan Simiss, Fabrice Bauluck, Facson Perrine, Boris Brissonnette et James Agathe ont travaillé à un rythme soutenu tout au long de ce mois d’août, ils connaîtront une période nettement moins intense au cours du mois prochain. Question de peaufiner et gérer les acquis avant d’aborder l’échéance mondiale.
Alors que les dossiers relatifs au déplacement ont été déposés au ministère de la Jeunesse et des Sports jeudi dernier, les séances d’entraînement se sont donc déroulées à un rythme effréné ces dernières semaines. « Onze sessions par semaine. Même les dimanches au Gymkhana où les tireurs parcouraient 15 km pendant trois heures, dont 8 km au sprint », précise l’entraîneur national, Judex Jeannot.
Aujourd’hui, ce dernier se veut être satisfait de l’état de forme de ses protégés. « Pendant tout ce mois d’août, nous avons consenti à un maximum d’efforts. Il s’agira maintenant de gérer en septembre afin que les tireurs soient bien dans leur peau au Brésil. Je ne doute pas qu’ils seront au top physiquement, d’autant qu’ils ont progressé en rapidité et en récupération », fait-il encore ressortir.
Afin de mettre toutes les chances du côté des combattants, le départ vers le Brésil via l’Afrique du Sud sera effectué le 22 septembre. « Il faudra nous habituer principalement au décalage horaire », soutient Judex Jeannot. Reste que la partie ne s’annoncera guère aisée face aux meilleurs mondiaux, même si les représentants mauriciens ne sont jamais revenus les mains vides lors des dernières éditions. « Ce sera compliqué, mais pas impossible. Ce sera un tout autre niveau au Brésil », affirme-t-il, tout en confirmant que les meilleurs espoirs reposent sur Fabrice Bauluck, vice-champion du monde en exercice.
« Fabrice demeure notre meilleure chance, mais est suivi de près par Burtlan. Toutefois, j’espère que les autres auront également leur mot à dire. À l’image de Facson, qui retrouve graduellement son poids et James, même si ce dernier a été sevré de combats ces derniers mois, et Boris qui évolue avec beaucoup de coeur. »
Par ailleurs, au niveau local, une compétition, à savoir le gala des débutants, est prévue le 21 septembre à Quatre-Bornes.