Revirement de situation. Alors qu’elle avait choisi dans un premier temps de renoncer à une participation aux championnats d’Afrique, la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées (FMKBDA) a finalement décidé de s’y présenter. De ce fait, Maurice pourrait être représentée par sept tireurs à cette manifestation prévue à Madagascar du 27 au 30 septembre prochain.
Selon nos renseignements, cette décision a été prise à l’unanimité au cours d’une réunion du comité directeur de la fédération tenue dimanche. Une demande sera effectuée au ministère de la Jeunesse et des Sports aujourd’hui. D’autant qu’au niveau de la fédération, on digère mal le fait que le MJS ait consenti à encourir les frais d’hébergement d’une délégation de muay-thai à une compétition mondiale à St-Petersbourg en Russie.
L’entraîneur national, Judex Jeannot, soutient ne pas comprendre cette prise de position. « Nous avions le choix entre effectuer un stage en Afrique du Sud et participer aux championnats d’Afrique. Nous avons opté pour la première solution. Étant donné que notre budget est épuisé, nous faisons ainsi appel au MJS pour une aide éventuelle. Nous souhaitons que notre demande sera prise en considération, car le MJS n’a pas hésité à aider financièrement une fédération qui pratique une discipline que nous sommes censés représenter. Elle a à mon avis créé un précédent ».
De ce fait, une rencontre avec le ministre de tutelle, Devanand Ritoo, sera sollicitée. « Nous ne demandons pas de surplus dans notre budget de fonctionnement, mais tout simplement ce qui nous est dû. Nous souhaitons participer à cette compétition continentale, car nous avons des titres à défendre. Qui plus est, cette compétition sera qualificative pour les Sport Accord Games qui se dérouleront en Russie l’année prochaine », avance de son côté Jérémie Rousseau, président de la FMKBDA.
Cet organisme compte se faire représenter par Burtland Simiss (catégorie -51 kg), Fabrice Bauluck (-54 kg), Didier Dalon (-57 kg), Angelo Thomas (-60 kg), Facson Perrine (-63,5 kg), Boris Brissonnette (-71 kg) en style low-kick et Fanfan Nagamah (-57 kg) en full-contact lors de cette compétition continentale. Ils seront accompagnés des entraîneurs Judex Jeannot et Karl Prosper.
Fabrice Bauluck et Facson Perrine auront ainsi l’occasion de défendre leurs titres acquis au Gabon lors de la dernière édition, alors que Boris Brissonnette aura de son côté à se montrer aussi performant que lors de la Coupe du Monde où il avait décroché le bronze. Quant à Facson Perrine, il effectuera son retour après sa non-sélection au stage en Afrique du Sud.
Pour rappel, Madagascar n’avait pu respecter son engagement en deux occasions cette année. Cette fois, tout porte à croire que la Grande île ira de l’avant avec l’organisation et a d’ailleurs rassuré les pays participants sur l’aspect sécurité.