Photo Archives

Auréolé du titre de champion du monde de kick-boxing au Brésil en octobre de l’année dernière et médaillé d’or à la Coupe du Monde en Hongrie le mois dernier, James Agathe s’apprête à vivre une nouvelle aventure dans sa riche carrière.
James Agathe mettra le cap sur la Slovénie le 10 juillet prochain pour un camp d’entraînement de trois mois au Muay Thai Khun Kao Gym situé à Ljubljana et participera à sa première compétition en K1 chez les pros sous l’égide du Final Fight Championship (FFC). Ce qui permettra au tireur d’origine rodriguaise d’intégrer par la suite l’organisation mondiale Glory.
« C’est une chance à saisir, car cela me permet de trouver une ouverture vers le niveau pro. Il faut oser, car ce sera une nouvelle opportunité pour tester ma valeur et mon potentiel », nous a-t-il déclaré hier. Toutefois, cette nouvelle orientation ne l’empêchera en aucune façon de participer à des compétitions chez les amateurs.
Au fait, ce projet a pu être concrétisé grâce aux contacts établis par le Slovène Tin Lampreht, pratiquant de muay-thaï qui avait agi en tant que sparring-partner d’Agathe dans le cadre de sa préparation aux rendez-vous mondiaux. C’est ainsi qu’il a été conclu qu’il participera à ce camp d’entraînement placé sous la supervision d’Andrej Zveglic, considéré comme un des plus grands entraîneurs de muay-thaï.
Sa première compétition est prévue en septembre prochain et Agathe pourra ainsi côtoyer quelques grands noms du kick-boxing mondial. Si la FFC, dirigée par Orsat Zovko, possède des contrats avec plus d’une centaine de tireurs de très haut niveau à travers le monde, Glory, fondé en 2012 et dont le quartier général se situe à Singapour, regroupe de son côté en son sein des combattants de renommée mondiale, à l’instar de Mirko Filipovic, Remy Bonjasky, Peter Aerts et Jérôme Le Banner.
Les échéances programmées par Glory sont diffusées sur des chaînes de télévision telles que Eurosport, Canal+, Ma Chaîne Sports et Fox Sports. Actuellement, des démarches sont entreprises auprès des commanditaires afin que James Agathe bénéficie du soutien financier pour participer dans un premier temps à ce camp d’entraînement et à moyen terme aux compétitions d’envergure.
Premier tireur mauricien champion du monde, Agathe possède déjà un palmarès éloquent. Deux podiums mondiaux, trois succès à la Coupe du Monde et deux titres de champion d’Afrique, entre autres, font partie de son tableau de chasse jusqu’ici. Son court passage à la boxe anglaise lui a permis de décrocher un titre national chez les -81 kg et de participer au tournoi qualificatif continental en vue des Jeux Olympiques de Londres.
Du côté de la Fédération mauricienne de kick-boxing et disciplines assimilées, on souhaite qu’il réussisse dans cette nouvelle aventure. L’entraîneur national, Judex Jeannot, fait ainsi montre d’une certaine confiance. « James aura l’occasion de côtoyer l’élite mondiale. Ce sera compliqué sans doute, mais, avec de l’ambition, ce sera intéressant pour lui de tenter le coup ».