La Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA) dressera son bilan de l’année écoulée et procédera, aujourd’hui, à 9h, au gymnase de Roche Brunes, à la présentation de son calendrier 2016. Cela à l’issue d’une rencontre qui réunira tous ses membres, y compris les entraîneurs, juge-arbitres et compétiteurs. Une année au cours de laquelle les tireurs seront appelés à participer à un déplacement en Turquie, mais aussi à la Coupe du monde de Russie. On retiendra surtout la décision de la fédération de faire déplacer et ce, pour la toute première fois, une fille aux Championnats du monde en Irlande. Après une année 2015 prometteuse, la Curepipienne Anaëlle Coret aura maintenant l’occasion de faire ses preuves à un niveau supérieure.
L’année dernière, l’entraîneur national Judex Jeannot vantait les qualités de la jeune Anaëlle Coret, alors âgé de 16 ans seulement. Il se disait convaincu que la tireuse avait les qualités pour briller sur la scène internationale. Il avait ajouté que, non seulement Anaëlle Coret pouvait compter sur un entraîneur de calibre en la personne de Clifford Hossenee, mais qu’elle avait aussi le soutien de son entraîneur de père, Rosario, lui-même un ancien compétiteur, sans compter ses deux frères qui sont également engagés dans le circuit. Anaëlle Coret aura donc sa chance, comme promis par Judex Jeannot, pour côtoyer le niveau mondial à l’issue d’une participation aux Mondiaux d’Irlande, prévus en septembre prochain  en Russie.
Ce qui demeure une décision très forte, a indiqué Judex Jeannot, dans le sens où Anaëlle Coret sera la première fille à évoluer à ce niveau.  » J’ai eu l’occasion d’en discuter avec Anaëlle mardi. Je lui ai expliqué ce  qu’était  le haut niveau et ce dont nous nous attendions d’elle. Le problème c’est qu’elle est étudiante en SC et ce n’est pas toujours évident dans le sens où il ne faut pas qu’elle néglige ses études », a expliqué Judex Jeannot. Cela fait que la tireuse s’entraînera à la raison de trois fois la semaine à Roche Brunes et poursuivra ensuite sa préparation au sein de son club à Curepipe sous la direction de Clifford Hossenee.  » Que ce soit moi ou Clifford, c’est la même chose. Clifford est un excellent entraîneur et ensemble nous allons mettre en place un calendrier de travail pour qu’Anaëlle puisse réaliser la meilleure des performances possibles aux Mondiaux « , a ajouté l’entraîneur national.