C’est confirmé. Facson Perrine n’a pas été retenu pour la troisième édition des championnats d’Afrique de kick-boxing prévus du 27 au 30 juin à Madagascar. Il ne pourra pas ainsi défendre son titre acquis l’année dernière en style low-kick au Gabon. La sélection qui comprendra dix éléments, dont une tireuse, a été officialisée, hier soir, à l’issue d’une réunion entre les dirigeants de la fédération et les combattants.
Depuis la défaite de Facson Perrine en huitièmes de finale de la dernière Coupe du Monde en Hongrie, l’entraîneur national, Judex Jeannot, avait avancé la possibilité que ce tireur ne soit pas de la partie dans la Grande île. Cette possibilité s’est concrétisée et il nous explique la raison. « Au niveau de la fédération, nous estimons que Facson mérite un repos. Nous lui laissons la possibilité de récupérer, car il s’est surmené et paraît quelque peu dépassé par les événements. Cela ne pourra que lui faire du bien et il a compris la situation. »
Malgré l’absence de Facson Perrine, la sélection mauricienne possédera de belles cartouches lors de cette compétition qui se déroulera uniquement en K1 et en full-contact. Les fers de lance seront à coup sûr Fabrice Bauluck et Boris Brissonnette, respectivement médaillés d’or et de bronze à la dernière Coupe du Monde.
Quant aux autres tireurs retenus, à savoir Burtland Simiss, Didier Dalon, Angelo Thomas, Thierry Hugues-Grégoire, Cédric Changou et Dario Narainasawmy, ils effectueront leur baptême du feu dans une compétition continentale. Il est à noter toutefois que Simiss et Thomas possèdent une certaine expérience internationale, ayant participé aux championnats du monde juniors.
De son côté, Ketty Rousseau sera en action dans la catégorie -60 kg et en cas de succès obtiendra sa qualification pour les Sports Accord Games, prévus en Russie. Il est à noter que les tireurs mauriciens ont réalisé un sans-faute jusqu’ici dans les deux précédentes éditions des championnats d’Afrique. Fabrice Bauluck et James Agathe avaient brillé en 2009 au Cameroun pour ensuite conserver leur suprématie deux ans plus tard au Gabon. Également présent lors de cette dernière édition, Facson Perrine avait obtenu le trophée de meilleur tireur de la compétition.
Judex Jeannot demeure conscient que la tâche ne sera guère aisée cette fois. « Les Malgaches, devant leur public, seront redoutables. Il faudra également craindre les Marocains. Néanmoins, nous avons pris des risques, tout en donnant un maximum de chances aux jeunes éléments. Nous avons voulu leur donner le goût d’un autre niveau de compétition », soutient-il.
Il est à noter que la délégation devrait comprendre les entraîneurs Karl Prosper et Clifford Hosany.