Catherine Rieb-Menard toute souriante avec Man From Seattle au paddock ce matin

Le Champ de Mars vivra à l’heure d’anciennes cavalières de la Fegentri, le temps d’une troisième course de la 32e journée à 13h40 dimanche. Des huit Lady Riders invitées par le MTC, trois ont déjà vécu l’ambiance particulière des courses mauriciennes, en particulier la Française Catherine Rieb-Menard, la toute première femme à avoir remporté une course à Maurice en 2005, et qui fera ses adieux à la compétition lors du rendez-vous dominical, qui ne comptera pas pour le championnat de la Fegentri.

« L’invitation m’est arrivée à un moment spécial. Ce sera ma toute dernière course en compétition. Je range mes étriers après 28 années d’activités », rappelle avec un large sourire Catherine Rieb-Menard ce matin, au sortir d’un trot avec Man From Seattle, coursier avec lequel elle sera associée pour sa course d’adieu. Ancienne hôtesse de l’air aujourd’hui reconvertie en formatrice d’apprentis à l’école des jockeys de Chantilly, elle exerce aussi comme cavalière d’entraînement chez le très connu entraîneur André Fabre. Elle se souvient encore de son succès historique à Maurice.

« C’était formidable. Je suis revenue deux ans après. Et cette année, ce sera ma troisième participation. J’ai pu faire une reconnaissance de la piste ce matin avec ma monture, Man From Seattle. Elle est souple au pas et a envie d’aller. On est resté au trot, mais je l’ai bien senti », dira encore cette double vice-championne d’Europe (2005 et 2006), vice-championne du monde et cravache de bronze de la Fegentri en 2015. À l’école de Chantilly, Catherine Rieb-Menard, 47 ans, a un job particulier. « Je travaille les apprentis sur un simulateur de course. Un job que je fais depuis cinq ans et qui touche environ 150 jeunes de 13 à 18 ans, parfois au-delà de 18 ans », conclut-elle.

Dans ce groupe des huit en piste dimanche, Barbara Guenet (38 ans, Gstaad) — la plus capée de toutes, avec 147 victoires au galop et quatre au trot, sept fois cravache d’or, championne d’Europe, championne du monde des cavalières et championne du monde amateurs d’obstacles — et la Suissesse Nicole Schlatter (35 ans, Refi ned Bachelor) ont elles aussi un vécu mauricien. En revanche, le Royaume-Uni est en force parmi les “inédites”, avec les Irlandaises Lorna Brooke (37 ans, Zenzero) et Jodie Hugues (35 ans, Valerin), et la jeune Galloise Charlotte Prichard (22 ans, Bonjour Baby). Cette dernière, qui pilotera un coursier de Raj Ramdin, spécialiste des courses des Lady Riders à Maurice, sera sans doute très suivie dimanche.