Les usagers de la route empruntent quotidiennement les autoroutes du pays lors de leurs trajets. Voici quelques petits rappels des spécificités de la conduite sur autoroute avec le Sergeant Kavi Kishnah, de la Road Safety Unit, qui intervient dans la vidéo ci-dessus.

Il vous d’abord savoir que selon le Motorway and Main road Regulations 1976, Maurice comporte trois autoroutes :

  • M1 : Port-Louis (Labourdonnais square) à Plaisance (à l’entrée de l’aéroport de SSR)
  • M2 : Port-Louis (Labourdonnais square) au rond-point de Sotise, incluant tous les accès au long de l’autoroute
  • M3 : De Calebasses jusqu’à Trianon.

Les aspirants conducteurs

Bien que l’autoroute soit principalement réservée aux automobilistes aguerries, les aspirants conducteurs peuvent y circuler depuis l’amendement de la loi en mars dernier. Ils ont désormais le droit de s’y rendre de 06h00 à 10h00 du matin et de 15h00 à 19h00.

Cependant, les aspirant conducteurs doivent obligatoirement être sous la supervision d’un instructeur de conduite (même pour les motocyclistes), et ce dans un véhicule équipé d’une double pédale.

Limitation de vitesse

Selon le Speed Regulation de 2011, les poids lourds transportant des marchandises qui dépassent les 3.5 tonnes ne sont pas autorisés à circuler sur l’autoroute de 7h00 du matin à 9h30.

Par ailleurs, aucun véhicule n’a le droit de se déplacer à plus de 110 km/h sur l’autoroute. Une limite qui varie selon les véhicules :

  • Les motocyclettes – pas plus de 80 km/h.
  • Les bus et poids lourds avec un Maximum Gross Weight (MGW) n’excédant pas 3.5 tons – 80km/h
  • Les bus et poids lourds excédant 3.5 tonnes – 70km/h
  • Tout véhicule avec une remorque avec un MGW de 3.5 tons ou plus – 60 km/h

Toujours selon le Speed Regulation 2011, aucun véhicule n’a le droit de circuler à plus de 80km/h sur l’autoroute lorsque qu’il y a un manque de visibilité (le jour et la nuit), durant une activité piétonnière où lorsque la condition de la route n’est pas très bonne.

D’autres éclaircissements à venir bientôt dans la deuxième partie de ce dossier sur l’autoroute.