Fazila Jeewa-Daureeawoo, actuellement ministre des Administrations régionales et vice-Première ministre, reprend la tutelle du ministère de l’Égalité des genres et du Développement de l’enfant.

Cela intervient suite au départ de Roubina Jadoo-Jaunbocus, qui a soumis sa démission comme ministre vendredi après la publication du rapport de la Commission d’enquête sur la drogue, dans lequel son nom est cité.

En moins de quatre ans, ce ministère a connu trois ministres et autant de remaniements.

Alliance fébrile.

Aurore Perraud, candidate dans la circonscription No 4 (Port-Louis North/Montagne Longue)

Après l’élection de l’Alliance Lepep en décembre 2014, le portefeuille de l’Égalité des genres et du Développement de l’enfant revient à Aurore Perraud, candidate du PMSD.

Le 19 novembre 2016, cependant, les Bleus abandonnent l’alliance gouvernementale. La responsabilité du ministère de l’Egalité des genres échut à Fazila Jeewa-Daureeawoo.

Cette dernière avait, à la base, été nommée ministre de la Sécurité sociale le 22 décembre 2014. Un poste qu’elle a occupé jusqu’au 23 janvier 2017, avant que ne lui revienne cet autre portefeuille.

Sur fond de polémique.

Le 16 novembre 2017, nouveau remaniement ministériel après la démission de Showkutally Soodhun comme ministre. Et nouvelle tête à l’Egalité des genres et du Développement de l’enfant: Roubina Jadoo-Jaunboccus.

Roubina Jadoo-Jaunbocus en compagnie de son époux Muhammad Muhadjir Jaunbocus

Sa nomination fait polémique. La Commission d’enquête sur la drogue, présidée par Paul Lam Shang Leen (ancien juge de la Cour suprême), a pointé du doigt les visites répétées de Roubina Jadoo-Jaunboccus — qui exerce également comme avocate — aux prisonniers incarcérés pour des affaires de drogues.

Qu’importe, la décision est prise et le gouvernement va de l’avant avec.

Pour la ministre, le couperet tombe peu après la soumission du rapport de la Commission d’enquête sur la drogue au Bureau du Premier ministre, le mercredi 25 juillet.

Il y est, entre autres, indiqué que la ministre a effectué 17 visites de 10h45 à 13h35 le 30 janvier 2009. « On other occasion Counsel visited 15 detainees and often visited groups of prisonners », relève le rapport.

Les têtes tombent.

La commission recommande une enquête approfondie sur Roubina Jaddoo-Jaunboccus, rappelant que communiquer avec un prisonnier « through unauthorised means » constitue un délit.

Roubina Jaddoo-Jaunboccus n’a d’autre choix que de soumettre sa démission comme ministre le vendredi 27 juillet. « Je suis une avocate de principe », s’est-elle défendue en conférence de presse le lendemain, en informant qu’elle compte demander une Judicial Review.

Soulignons que le Deputy Speaker, Sanjeev Teeluckdharry, a également été pris dans les conclusions de la Commission d’enquête et a lui aussi soumis sa démission.

Fazila Jeewa-Daureeawoo, VPM, se retrouve à la tête de deux ministères

Le Premier ministre a, lui, indiqué en conférence de presse qu’aucun remaniement ministériel n’est prévu à ce stade. Fazila Jeewa-Daureeawoo a été confirmée au ministère de l’Egalité des genres et du Développement de l’enfant. En outre d’occuper le portefeuille des Administrations régionales et le siège de vice-Première ministre.