Dix long mois se sont écoulés depuis le départ de la petite Amy Fanny à l’île de la Réunion pour suivre un traitement contre la leucémie lymphoblastique aiguë. La fillette, âgée aujourd’hui de 5 ans, est rentrée au pays avec ses parents le jeudi 3 mai. « Amy est toujours malade, c’est irrémédiable, mais elle a beaucoup repris physiquement », nous confie un proche de la famille.

Amy nous revient avec le sourire aux lèvres tout comme à son départ. Après un long traitement à la Réunion, la petite « est en stade de rémission et son état de santé doit être rigoureusement suivi ». Amy doit se rendre une nouvelle fois à la Réunion fin mai. Se faire soigner à l’île soeur est un choix de la famille car, à Maurice, estime un membre de la famille d’Amy, « nous ne sommes pas équipés pour ce genre d’intervention ».

Rester entre quatre murs au chevet de son enfant pendant dix long mois n’a pas été chose facile pour Pricille, la mère d’Amy. « Ce n’est pas toujours facile pour la famille mais on garde le morale », laisse entendre un proche de la petite fille. Pricille a même a eu droit à un suivi psychologique au CHU à la Réunion.

En juin 2017, Amy Fanny a pris l’avion pour La Réunion afin d’y recevoir des soins spécialisés. C’est une semaine après avoir appris que la fillette de 4 ans souffrait de leucémie lymphoblastique aiguë que les parents de la petite ont remué ciel et terre pour obtenir de l’aide pour le financement du voyage et une partie du traitement de la petite. De nombreuses personnes des quatre coins du monde ont apporté leur soutien à Amy.

La page Facebook Support Amy a récolté plus de 23 000 likes. Amy Fanny, comme plusieurs autres enfants souffrant de cette maladie, a touché de nombreux Mauriciens et étrangers. Son cas a grandement aidé à la sensibilisation de cette maladie silencieuse mais mortelle et encore méconnue à Maurice.