Pour « éviter les erreurs du passé », les finances de la National Housing Development Company (NHDC) transiteront désormais par le ministère du Logement et des Terres. Toutes les factures ainsi que la qualité des travaux seront contre-vérifiées avant l’émission des chèques. C’est ce qu’a laissé entendre le ministre de tutelle Showkutally Soodhun dans le sillage du « nettoyage » à la NHDC.
Après avoir révélé la semaine dernière que 22 mineurs étaient propriétaires de duplex de la NHDC à Trou-aux-Biches, Showkutally Soodhun confirme son intention de mettre de l’ordre au sein de cet organisme. Ainsi a-t-il annoncé que c’est dorénavant le ministère du Logement et des Terres qui déboursera de l’argent à la NHDC. « Nous allons vérifier toutes les factures et tous les travaux entrepris. Si nous ne sommes pas satisfaits, nous ne paierons pas ».
Showkutally Soodhun a rappelé que la responsabilité de la NHDC est de construire des logements pour les familles à faibles revenus et a confirmé la mise en place d’un Fact Finding Committee placé sous la responsabilité de Me Robin Appaya, qui enquêtera sur les complexes Les Flibustiers à Trou-aux-Biches ainsi qu’à Le Corsaire, à Mon-Choisy. Le ministre a ajouté que « beaucoup de maldonnes » ont été observées concernant ces deux complexes et que la commission d’enquête situera les responsabilités. « Ensuite, nous transmettrons les dossiers à la police ou à l’ICAC. » De même, les duplex de ceux qui n’ont pas respecté les conditions de la NHDC seront repris, a-t-il prévenu. « Le gouvernement est toujours propriétaire de ces terrains. Si les conditions du bail n’ont pas été respectées, nous agirons. Et il n’est pas question non plus de dédommager qui que ce soit. »
Showkutally Soodhun fait ressortir que le Fact Finding Committee retracera les bénéficiaires réels des duplex, quels ont été les critères appliqués, s’ils ont fait transférer ou vendu ces résidences, entre autres. Il a insisté sur le fait qu’il reviendra sur le complexe de Mon-Choisy, même s’il y a déjà eu une enquête dans le passé. « Qu’a-t-on fait du rapport ? Personne n’a été condamné jusqu’ici ». Et de préciser que c’est « l’ancien board » de la NHDC qui est responsable de la situation. Il a rappelé qu’une nouvelle équipe est déjà en place pour mener à bien tous les projets. « Le nouveau directeur, Gilles L’Entêté, sera une personne de terrain. Il va faire le suivi de tous les projets afin de s’assurer que tout est fait selon les règles imposées. » De même, a-t-il ajouté, le Principal Housing Development Officer de son ministère, qui siège sur le board, fera le suivi de tous les projets et lui remettra tous les « minutes of proceedings » des réunions du board afin « d’éviter les erreurs du passé. »