Le comité régional de lutte de Rodrigues envisage sérieusement une participation aux Championnats d’Afrique cadets et juniors, prévus au mois d’avril prochain, au Cameroun. Afin de pouvoir représenter la République de Maurice à cette compétition, les Rodriguais solliciteront le soutien de la Fédération mauricienne de Lutte (FML). Pour l’entraîneur régional, Alec Albert, les locaux possèdent les arguments nécessaires pour briller à cette compétition notamment après leur participation à stage de deux semaines, effectué en France et en Allemagne respectivement.
Les lutteurs Ivan Raphaël (-70 kg) et Ismaël Ravina (-74 kg) ont eu l’occasion de participer récemment à deux semaines de stages en Europe. Cela grâce au club réunionnais de St Joseph. Deux semaines au cours desquelles ils ont pu s’entraîner à Créteil à Paris, puis à Karlsruhe en Allemagne.  » Nous devons d’abord remercier nos amis de St Joseph sans qui nous n’aurions certainement pas pu participer à ces deux stages de haut niveau. Merci aussi à la Commission de la Santé et des Sports et au commissaire Ismaël Valimamode « , a déclaré Alec Albert. Avec ces deux semaines de stage, ce dernier estime que les deux lutteurs ont assimilé suffisamment de techniques pour être en mesure de réaliser une grosse performance aux Championnats d’Afrique.
Il a d’ailleurs indiqué que le comité régional recherchera le soutien de la FML, afin que ces deux lutteurs, aussi bien que deux autres juniors, nommément Rosario Meunier (-54 kg) et Colson Prudence (-60 kg), puissent défendre les couleurs mauriciennes à cette compétition.  » Ce qui est très intéressant, c’est qu’Ivan et Ismaël ont eu la chance de s’entraîner avec des lutteurs de différentes nationalités et, par conséquent, de différents styles. C’est sûr qu’ils ont énormément appris et ont beaucoup gagné en expérience. J’aurais bien aimé que Rosario et Colson et même deux autres lutteurs, puissent avoir été des nôtres lors de ce déplacement. Malheureusement, nos finances ne nous a pas permis d’aller dans ce sens « , a fait remarquer Alec Albert.
Ce dernier a dit espérer que la fédération réagira positivement à la demande du comité régional, car c’est toute la République de Maurice qui en sortira gagnante et encore plus la lutte mauricienne.  » Si je n’étais pas convaincu en une bonne performance, si je n’avais pas confiance en mes lutteurs, je n’aurais jamais demandé au comité régional d’aller de l’avant avec ce projet. Les quatre jeunes que nous avons identifiés possèdent un énorme potentiel. Je dirai même que nous avons des chances de médailles à ces championnats d’Afrique. J’espère tout simplement qu’on aura la chance d’y participer « , a-t-il fait ressortir.
Tournoi d’envergure en novembre
Par ailleurs, Alec Albert a indiqué que le comité régional et la Commission de la Santé et des Sports travaillent communément sur l’organisation d’une compétition régionale pour novembre prochain. Si les démarches se concrétisent, la compétition réunira des lutteurs rodriguais, mauriciens, réunionnais et malgaches.  » Lors de notre passage en France et en Allemagne, nous avons essayé d’établir des contacts. Toutefois, ceux concernés nous ont indiqué que ce n’était pas possible pour eux de venir à cette période de l’année en raison de leurs engagements « , a-t-il avancé.
A noter qu’après le succès connu par le beach wrestling de novembre dernier, à Mourouk, le comité régional a décidé d’organiser, dimanche prochain, une autre compétition, toujours sur cette même plage.  » La compétition avait attiré beaucoup de lutteurs, l’année dernière, et vu l’engouement, nous avons voulu rééditer l’expérience. Je pense que la journée de dimanche prochain connaîtra la même réussite « , a conclu le coach rodriguais.