La Singapourienne Min Lee expliquant l’importance de l’innovation aux participants

Shirin Gunny : « L’efficacité ne suffit plus ! »

Made in Moris (MIM) poursuit sa série de conférences dans le cadre de ses cinq années d’existence. Ce mercredi, Red Dot a animé une deuxième conférence sur le thème “Innovation made easy” au Workshop de Beau-Plan.

Made in Moris (MIM) poursuit sa série de conférences dans le cadre de ses cinq années d’existence. Ce mercredi, Red Dot a animé une deuxième conférence sur le thème “Innovation made easy” au Workshop de Beau-Plan.

Faisant le bilan des cinq ans de MIM, Shirin Gunny, CEO de MIM, estime que « beaucoup de choses ont été accomplies en peu de temps » mais qu’il « fallait continuer », d’où l’importance de vulgariser l’innovation. Pour elle, il s’agit d’un mot parfois galvaudé à Maurice. Selon la CEO, « aujourd’hui, on veut pérenniser nos entreprises, et pour ce faire, nous devons nous poser les bonnes questions car l’efficacité ne suffit plus ». Et d’ajouter que de nos jours, « ce sont souvent les consommateurs qui dictent les innovations » des entreprises, estimant dès lors qu’il « faut être à leur écoute ». Elle poursuit : « Nous devons donc nous demander à chaque fois si nos produits vont plaire aux consommateurs. Les consommateurs mauriciens sont maintenant tout aussi exigeants que les Européens car le consommateur mauricien évolue à vitesse grand V. Donc, nos entreprises doivent se donner un nouveau souffle pour être à la hauteur de leurs exigences. » Pour Shirin Gunny, l’innovation, « c’est d’abord un “mindset”, mais aussi beaucoup de rigueur, de discipline et de méthode ».

La conférence a été animée par Min Lee, CEO et cofondatrice de Red Dot. Cette Singapourienne, qui n’a pas froid aux yeux, a lancé son entreprise à l’âge de 17 ans. Entrepreneure passionnée par le business, le design et la technologie, elle est devenue au fil des ans une “serial entrepreneur”. Titulaire de nombreuses reconnaissances et acclamations internationales, elle a remporté le SWIFT Innotribe Global Banking Innovation Challenge et est nominée comme l’une des Asia Pacific Economic Cooperation’s (APEC) Young Women Innovators. Autre animatrice de la conférence, Natacha Emilien, Managing Director et cofondatrice de Red Dot, détient, elle, une formation d’ingénieure et d’auditrice ISO. Elle a été COO d’une société d’ingénierie à Maurice pendant 9 ans puis Deputy CEO dans le secteur financier pendant 4 ans.

Min Lee a expliqué qu’il faut « build a Mauritian mindset » autour de l’innovation et qu’on ne tardera pas ensuite « à voir la transformation des gens ». Selon elle, « il faut faire la différence entre la créativité et la capacité artistique », poursuivant : « A lot of us think that we are not creative because we are not artistic. The ability ot innovate is to try something new and creative confidence comes up with new ideas and the courage to try them out. »

À travers plusieurs exemples de compagnies internationales – comme Kodak, Fujifilm ou encore Instagram, elle a tenu à expliquer que « l’innovation, ce n’est pas que la “Blockchain”, mais le fait de prendre conscience de qui on est vraiment et de capitaliser sur nos forces intérieures ». Min Lee a aussi expliqué aux participants de la conférence qu’il existe trois types d’innovation, soit “the efficiency innovation”, “the sustaining innovation” et “the market creating innovation”. Avec un langage imagé, elle a soutenu qu’il « ne faut pas adopter la politique de l’autruche » vis-à-vis de l’innovation. « Let’s embrace it ! » a-t-elle lancé.

MIM compte aujourd’hui pas moins de 85 entreprises, crée 100 000 emplois directs et indirects, et compte plus de 250 marques et 2 500 produits répartis dans cinq secteurs. Pour Shrin Gunny, le “Made in Moris” « a pu s’imposer au fil des ans grâce notamment à la qualité, la confiance, la fraîcheur des produits, l’authenticité, le savoir-faire et, surtout, la fierté mauricienne ».