Photo d'illustration

« Pa bliye ki bann ti planter kann reprezant bokou vot« , a averti Kripalloo Sunghoon, de la Small Planters’ Association.

Les petits planteurs se disent « saturés » par la situation actuelle dans le pays et le « mutisme » du gouvernement à leur égard. L’association des petits planteurs a décidé de descendre dans les rues de la capitale ce mercredi 21 mai, afin d’envoyer « un signal fort » au gouvernement.

« Les revenus des petits planteurs sont nettement moins que le coût de production. Sur chaque tonne, un petit planteur perd Rs 1 200. Nous avons informé le ministre des Finances parce que la situation devient difficile et, depuis quelques temps, il n’y a eu aucun développement pour les petits planteurs », a indiqué Kripalloo Sunghoon.

Il met en exergue que les petits planteurs de l’île ont « l’impression que le gouvernement ne comprend pas nos problèmes », qui ont été de diverses fois mis en avant lors des rencontres, mais qui « sont restées sans suite ».

« 27 000 arpents de terre des petits planteurs sont actuellement abandonnés à travers l’île » précise-t-il. « La raison? C’est parce que nos revenus ne suffisent pas ». 

C’est dans cette optique que la communauté des petits planteurs entamera une manifestation pacifique demain, à partir de la municipalité de Port-Louis jusqu’au bureau du Premier ministre, où une lettre sera déposée pour réclamer une rencontre urgente avec Pravind Jugnauth.