Les membres de la Tornado Squad des Casernes centrales, bêtes noires des marchands ambulants, sont de retour. La mise sur pied en 2015 de cette unité, en vue de déloger les colporteurs des rues et trottoirs de la capitale, avait créé un climat de vives tensions alimentées par des saisies d’articles et des arrestations musclées. L’atmosphère était moins électrique vendredi dernier à l’Immigration Square, à quelques mètres de la foire où la Tornado Squad a sommé une dizaine de marchands de quitter les lieux dans le plus bref délai.

La Tornado Squad, réputée pour ne pas aller avec le dos de la cuillère en ce qu’il s’agit de pourchasser les marchands illégaux, était de moins en moins visible depuis un an et avait baissé le ton ces derniers mois. Il semblerait que ses membres sont bel et bien de retour. “On a eu comme consigne d’être intraitables envers les récalcitrants mais nous privilégierons plus le dialogue cette fois-ci”, nous a brièvement confié un membre de cette escouade après l’opération menée vendredi matin à la gare du Nord. Chassés manu militari, les colporteurs n’ont pas tenté de résister et ont promis de ne plus revenir concurrencer déloyalement les 300 marchands de l’ex-foire Decaën qui opèrent temporairement dans un espace aménagé par la municipalité de Port-Louis à l’Immigration Square, en attendant d’investir le Victoria Urban Terminal dans deux ans.

Le président de la Street Vendors Association (SVA) Hyder Raman qui, dans le passé, avait vivement critiqué ce genre d’opération, a confié à Week-End que “c’est la première fois qu’on nous propose une solution de recasement réelle. C’est pour ça qu’on a accepté la logique de recasement provisoire en attendant le recasement définitif parce que, au lieu de rester de simples marchands ambulants, on va devenir de vrais commerçants.”  Selon lui, “ces marchands qui continuent à opérer dans les rues de la capitale, faisant fi de l’interdiction des autorités, n’ont pas été régularisés. Je leur lance un appel pour qu’ils se joignent à notre association car ce gouvernement est en train de tenir ses promesses avec notre relogement au Victoria Urban Terminalen 2021. Pa laiss nou retourn 30 an an arier.”

Quelque 1,000 marchands ambulants bénéficieront d’un étal selon la signature,mercredi dernier, d’un accord entre Victoria Station Ltd, et la municipalité de Port-Louis. Le Lord maire, Mahfooz Moussa Cadersaib, le Chief Executive de la municipalité de Port-Louis, Jaylall Mulloo, et les directeurs de Victoria Station Ltd, Nicolas Vaudin et Robin Hardin, ont, annoncé que les marchands ambulants auront la possibilité de choisir entre la location mensuelle d’un étal à Rs 4,000 et l’acheter et en devenir le propriétaire. Le prix des étals sera fixé sous peu.