« Le ministre doit prendre l’engagement de rencontrer la population », a déclaré Xavier-Luc Duval, leader de l’opposition, lors d’une rencontre avec la presse à son bureau ce vendredi pour évoquer le début des travaux du Métro express à Quatre-Bornes. Phase pour laquelle le ministre des Infrastructures publiques n’a pas communiqué d’amples explications aux habitants de cette ville.

Les trois députés de la circonscription no 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes), Xavier-Luc Duval, Arvin Boolell et Kavi Ramano, avaient de fait demandé une rencontre avec le ministre.

Cette réunion, devant se tenir aujourd’hui, a toutefois été annulée par Nando Bodha dans la matinée pour « no given reason », a indiqué le leader de l’opposition ce matin. Une lettre d’explications a toutefois été envoyée par le ministre aux trois députés pour leur informer du cours de travaux.

« Lorsque nous lisons cette lettre, nous constatons que ce n’est pas le gouvernement qui décide mais bien Metro Express Ltd. Ce board a décidé qu’ils ne pourront rendre le rapport EIA public », lequel rapport a été « payé par les fonds publics », a déploré Xavier-Luc Duval.

Au vu de cette lettre, Xavier-Luc Duval est d’avis que « l’intérêt de Larsen & Toubro est plus important que l’intérêt des Mauriciens ». 

Pour lui, il est « évident » que la première phase du projet « prend du retard » et « ne pourra être complétée avant le 31 décembre ». Et d’ajouter : « Nando Bodha veut un dialogue constructif, mais avant un dialogue il nous faut toutes les informations. Le Métro express est l’unique métro dans le monde à ne pas détenir d’EIA Licence. C’est déjà une aberration ».

« Nous demandons une copie de ce rapport afin de pouvoir nous engager dans des discussions », a réclamé le leader de l’opposition.