• La CWA à l’œuvre depuis le début de la semaine avec des habitants montent au créneau
  • Un tuyau de 250 mm de diamètre posé le long de la rue Vandermeersch

Les travaux du métro à Rose-Hill sont, à ce jour, complétés à 90%. C’est ce qu’a annoncé lundi le maire de la ville, Ken Fong, lors d’une conférence de presse à la mairie. Il devait rassurer que tous les travaux seront achevés « d’ici fin juillet ». Mais les habitants des Villes-Soeurs, surtout les riverains du tracé du Metro-Express ne devraient pas se réjouir trop vite. Les inconvénients qu’a connus la rue Vandermeersch « referont surface », la Central Water Authority (CWA) envisageant le remplacement d’un tuyau principal, nécessitant deux mois de travaux.

Les habitants de la rue Vandermeersch ne sont toujours pas au bout de leur peine. Ils devront attendre encore quelques mois avant de pouvoir jouir à nouveau d’une bonne atmosphère dans leur quartier. D’une part, le maire Ken Fong annonce que les travaux du projet Metro Express arrivent bientôt à leur fin et, d’autre part, la CWA annonce le début des travaux en vue de remplacer un gros tuyau principal, et qui s’étendront sur deux mois.

En 2018, un tuyau principal d’un diamètre de 225 mm, qui alimente les consommateurs de Beau-Bassin, a été endommagé par la compagnie Larsen & Toubro pendant les travaux entamés à Vandermeersch. La CWA n’avait alors aucune autre option que de remplacer ce tuyau par un autre de 200 mm de diamètre sur le long de la rue Vandermeersch, plus précisément de la rue Révérend Lebrun à rue Henry Le Maire. Entre-temps, la CWA avait aussi posé un tuyau permanent de 250 mm de diamètre sur le même alignement des travaux de drains, soit à partir du rond-point de CEB jusqu’à celui de Beau-Bassin. Le tuyau passe sous terre de la rue Révérend Lebrun à rue Henry Le Maire.

« Nous avons alors enlevé le tuyau temporaire de 200 millimètres de diamètre de la rue Révérend Lebrun à rue Henry Le Maire. L’espace restant pour le tuyau permanent de 250 mm DI 200 mm est d’environ 950 mètres le long de la rue Vandermeersch. Prenant en considération l’urgence d’enlever le tuyau temporaire, il a été proposé de procéder à la pose du tuyau permanent du rond-point de CEB à rue Révérend Lebrun, le long de la rue Vandermeersch. Ces travaux ont débuté ce lundi 27 mai et devront durer pendant deux mois », affirme un préposé de la CWA.

Il nous revient de plus que le contrat a été alloué à la compagnie Serveng Ltd, après le feu vert de la Traffic Management and Road Safety Unit (TRMSU). « Les travaux se feront seulement la nuit pour éviter des inconvénients aux habitants, en particulier les usagers de la route », affirme le responsable. Par ailleurs, notre interlocuteur prétend qu’« aucune irrégularité » dans la fourniture d’eau ni de coupure d’eau n’est prévue au cours des travaux. « Nous avons pris les dispositions pour que les consommateurs ne soient pas pénalisés. Toutefois, il pourrait y avoir des imprévus, comme un tuyau endommagé. Mais nous informerons les habitants au fur et à mesure », indique-t-il.

Zaed Nanhuck, conseiller de l’opposition à la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill, évoque une « incompétence à haut niveau ». Il poursuit : « Le rond-point de Beau-Bassin n’existe plus depuis samedi, causant un cafouillage. Désormais, les habitants du quartier, surtout ceux de rue Emile Duvivier, à Beau-Bassin, ne peuvent prendre la route principale en direction de la capitale. Nous devons impérativement aller en direction de Vandermeersch, tourner sur la station-service et ensuite regagner la route principale en direction de Port-Louis. C’est une vraie pagaille. Les habitants font face à des inconvénients depuis samedi. »

Zaed Nanhuck indique de même que le rond-point de Beau-Bassin est déjà source d’inconvénients. Désormais, les habitants appréhendent les travaux de la CWA qui ont débuté hier. « Les travaux du Metro Express sont toujours en cours à Vandermeersch. Maintenant, ceux pour le remplacement du tuyau ont débuté. La pagaille est au rendez-vous. Les employés de Larsen & Toubro seront à l’œuvre pendant la journée et ceux de la CWA seront actifs pendant la nuit. Je plains les habitants de ce quartier », affirme le conseiller.

Nazlee Cooraban, habitante de Vandermeersch, se dit « angoissée » depuis cette annonce. Gérante d’un petit restaurant, elle explique qu’elle ne reçoit plus de clients depuis le début des travaux du Metro Express à Rose-Hill, et ce en raison de la poussière qui envahit son commerce. « En ce moment, les employés de Larsen & Toubro installent les rails à Vandermeersch. Ceci dit, les travaux sont toujours en cours. Ajouté à cela, ceux de la CWA pendant la nuit. N’avons-nous pas le droit au repos, ni pendant la journée ni pendant la nuit ? Le maire a annoncé que 90% des travaux ont déjà été complétés. C’est tout à fait faux. Il y a encore un long chemin à parcourir. La mairie se montre très indifférente face aux inconvénients auxquels font face les habitants », dit-elle.

À une énième réunion du Comité Metro Express, le Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo, n’a laissé aucune occasion pour apaiser la colère des habitants. « En 2014, nous avons mené une campagne électorale sur le thème de la modernisation à Maurice. De nombreuses personnes se montraient sceptiques. Nous avions dit que Maurice allait se transformer en un grand chantier mais personne n’y croyait. Telle est la réalité aujourd’hui. Il y a actuellement une armée de travailleurs sur le chantier à Rose-Hill. C’est une fierté », dit-il.

Ivan Collendavelloo devait rappeler que « certaines personnes font du désordre à Barkly, à l’Arab Town et même à Port-Louis à l’annonce du projet ». Mais, il se dit toutefois « heureux » de voir le progrès des travaux. Le Premier ministre adjoint est aussi revenu sur les « petits problèmes » auxquels ont fait face les habitants de la ville de Rose-Hill, particulièrement ceux de la rue sir Virgil Naz. « En raison d’un problème à La Place Margéot, des eaux usées sont remontées à la surface rue sir Virgil Naz mais nous avons pris les dispositions pour éviter des dégâts. Les employés de Larsen & Toubro ont aussi endommagé plusieurs tuyaux de la CWA pendant les travaux. Je leur demande d’ailleurs de faire plus attention dorénavant et d’éviter d’endommager les tuyaux de la CWA », a déclaré Ivan Collendavelloo.

De plus, il devait aussi féliciter la force policière pour leur « dévouement » à rendre la circulation plus fluide dans la ville malgré les travaux en cours. Selon Ivan Collendavelloo, la mairie de Beau-Bassin/Rose-Hill est un modèle de discipline, de travail et d’unité. Il a demandé à d’autres municipalités, en particulier la mairie de Quatre-Bornes, de suivre l’exemple pour une mobilisation unitaire.