Le leader du MMSD a tenu un point de presse hier au Domaine des Aubineaux, à Forest-Side, au cours duquel Éric Guimbeau a salué le courage du nouveau Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, lors des dernières élections. « Mo panse ki nouvo gouvernman pou kapav tenir enn bon politik. Lepep morisyin pe met bokou lespwar lor sa nouvo gouvernman la. Mo pe lans zot en lapel pou ki zot tini zot promess e ki zot pa desevwar popilasion. »
Éric Guimbeau suggère au nouveau gouvernement de prendre en compte les idées des « petits partis » pour un meilleur fonctionnement de la démocratie. « J’espère que le nouveau gouvernement pensera à mettre en place la réforme électorale, car il faut donner la chance aux petits partis d’émerger. J’espère aussi qu’il ne prendra pas trop de temps avant d’organiser les élections municipales. Ils doivent surtout respecter leur promesse d’augmentation de la pension de vieillesse et régler les problèmes d’eau et de chômage, entre autres ».
Évoquant la défunte alliance PTr/MMM, Éric Guimbeau a trouvé « incroyable que personne n’ait envisagé une défaite aussi grande ». Il s’explique : « Ramgoolam a eu le choc de sa vie. C’est dommage qu’il ait persisté sur le projet de IIe République alors que le peuple n’était pas d’accord. Il n’a pas su écouter la population, d’où sa défaite. En septembre dernier, je lui avais dit de faire un bon budget et de remettre les élections à bien plus tard, mais il a paniqué et s’est obstiné à faire son alliance avec le MMM alors que sa base n’était pas d’accord ».
Quant au MMM, il est d’avis que Paul Bérenger se retrouve dans une situation difficile. « Le scénario est toujours le même. Il est à nouveau leader de l’Opposition et doit réaliser qu’il n’y a plus de dépôt fixe. Les gens réfléchissent et il ne faut pas prendre la population pour des imbéciles ». Pour lui, il serait temps d’arrêter de dénigrer les adversaires lors des meetings : « Bizin azir kouma dimounn sivilize. Bizin ena respe pou adverser. Sa eleksion la inn montre ki MMSD ena enn asiz dan N° 17 ».
Annonçant que le MMSD n’était pas là pour « mettre des bâtons dans les roues du nouveau gouvernement », le leader de ce parti estime que celui-ci possède « enn vre potansiel ». Il a également tenu à féliciter ses candidats présentés dans 14 circonscriptions. « Je suis très fier de mon équipe, qui est tombée la tête haute. Nous avons fait une bonne campagne et la population a tranché. Notre prochaine étape sera les municipales et nous ferons tout pour sauver le patrimoine de Curepipe et régler le problème des marchands ambulants afin qu’ils aient un endroit décent ». Éric Guimbeau souhaite finalement que la MBC soit dorénavant neutre et que le nouveau gouvernement facilite l’introduction de chaînes de télévision privées.