Quatre habitants du nord ont connu une triste fin suite à un accident de la route aux petites heures ce mardi 15 janvier à Mapou. Trois des victimes ont été identifiées. Il s’agit d’Adarsh Anand Jeeneea, 23 ans, Raj Kamal Boodhoo, 25 ans, et Desigen Nulliah, 22 ans.

Une jeune femme, dont l’identité n’est pas connue pour l’heure, figure également parmi les victimes. Il s’agirait d’une nursing officer de l’hôpital Jeetoo, qui habiterait Montagne Blanche.

Selon une première constatation, la BMW d’Adarsh Jeeniah a fait une sortie de route avant d’aller s’écraser contre un arbre. La voiture a pris feu peu de temps avec les victimes coincées à bord. Selon les familles des victimes, les trois garçons se connaissaient depuis fort longtemps. Ils ont étudié ensemble et sortaient souvent ensemble.

« Li finn dir mwa li pe sorti ek so bann kamarad »

A Bois Mangues, au domicile des Jeeniah, de nombreuses personnes se sont réunies ce matin pour prêter main forte à la famille. Assise dans le coin du salon, perdue dans ses pensées, Sadia, la mère d’Adarsh, raconte que c’était un fils exemplaire.

Adarsh Jeeniah, était cuisinier au Radisson Blu Hotel

Cuisinier au Radisson Blu Hotel, il était en congé hier. « Ver 3h, li finn dir mwa li pe sorti ek so bann kamarad « , confie-t-elle péniblement. Un oncle de la victime raconte également qu’Adarsh était un garçon sans histoire qui avait comme projet de construire une maison. La famille attend l’arrivée du père de la victime, qui est en Tunisie, pour les funérailles. Adarsh Jeeniah laisse derrière lui ses parents et un frère ainé.

 

« Li ti fini pran loan pou aste so loto fevriye »

C’est l’incompréhension du côté de la famille Boodhoo à la Rue Subash Chandra Bose à Fond-du-Sac. Le caporal Jay Prakash Boodhoo, affecté au poste de Piton, n’en revient toujours pas. Il a perdu son fils cadet. Raj Kamal Boodhoo était constable au poste de police de Pointes-aux-Canonniers. Il aurait fêté ses cinq ans de services dans la force policière aujourd’hui.

Raj Kamal Boodhoo, était un constable affecté au poste de police de Pointes-aux Cannoniers

« Il avait prévu d’être en congé aujourd’hui, akoz li ti pou fet so 5 an servis dan lapolis zordi », nous dévoile Seedilah, sa soeur ainée. Raj Kamal Boodhoo caressait le rêve de suivre les traces de son père. Il voulait passer ses examens pour devenir sergent. Seedilah confie également que son frère avait déjà pris un loan pour acheter sa voiture en février. Il voulait en faire la surprise à sa famille.

« Li ti korek, pe asiz ek nou gramatin, pe badine ek papa ek mwa. Ver 15h li dir li pe sorti ek so bann camarad. Etan donne nou konn so bann kamarad, nou pa’nn tro kas latet. Li abitie rant tar mem« , laisse entendre Seedilah entre deux sanglots. La famille attend l’arrivée de la petite soeur de la victime, qui était à Londres pour des vacances pour les funérailles.

« So proze, ti anvi ariv lwin »

A la Rue Manilall Doctor, à Bois Mangues, nous retrouvons une famille dévastée par le chagrin. Ils ont perdu Desigen Nulliah celui qui était « un fils pou tou dimounn dan sa lakour-la« . « Li ti enn garson exanpler, zame fi’nn gagn case lapolis. Li pena okenn vis. So proze, ti anvi ariv lwin« , soutient un oncle de la victime. Desigen Nulliah, étudiait dans le but d’obtenir un poste au sein de l’aéroport. Il venait de prendre part à ses examens.