La cérémonie de la 27e édition du National Sports Award (NSA) récompensant les athlètes ayant brillé dans leurs catégories respectives pour l’année 2012 se tient demain soir (20h) à l’hôtel Intercontinental à Balaclava.
Le Mauritius Sports Council (MSC), principal organisateur, se dit prêt à accueil cet événement dont le montant de l’organisation avoisinerait Rs 1,6 M. « Tout se passe comme on s’y attendait. Certes, il n’existe pas une organisation réussite à cent pour cent, mais toutes ces personnes qui travaillent sur cet événement font  leur maximum afin de garantir un accueil et un service comme il se doit », a déclaré ce matin au Mauricien le président du MSC, Kris Appadoo.
Ce dernier a expliqué que cette semaine a été particulière chargée pour l’équipe du MSC. Il a fait référence à la cérémonie de signature de contrats avec onze sponsors associés officiellement à cet événement sportif. « La signature de contrats a été une étape importante pour le MSC, non seulement en termes de finances, mais aussi pour sa crédibilité à travers cette synergie dégagée entre le MSC, le gouvernement et le privé. Je ne cesse de le répéter, sans le support des firmes, il serait difficile pour nous d’arriver à bon port. »
Parlant du déroulement de la soirée, Kris Appadoo se dit confiant que les invités et les téléspectateurs seront gratifiés d’un beau spectacle. « Grâce à la créativité de Percy Yip Tong, je suis persuadé que le niveau du spectacle sera de grande qualité. D’ailleurs, sur les six intermèdes proposés lors de cette soirée, quatre sont considérés comme des nouveautés. Nous avons confié le rôle de Master Ceremony à Vivian Dinan. C’est un personnage très connu dans le monde sportif et aussi dans les médias. » Les préparatifs protocolaires prennent fin ce soir avec une répétition générale à l’hôtel Intercontinental. « Tous ceux concernés se donnent rendez-vous ce soir pour apporter les dernières touches. »
Sur le plan sportif, les spéculations vont bon train quant aux éventuels lauréats. Le grand favori côté masculin demeure sans conteste le tireur Fabrice Bauluck, vainqueur de la Coupe du monde de kick-boxing. Au niveau féminin, la course au titre reste ouverte entre les Rodriguaises Anne-Jelina Bégué, vice-championne du monde de boxe-française savate, et Christiane Legentil, 7e en judo aux Jeux Olympiques de Londres. Toutefois, la triathlète Fabienne St Louis, qualifiée pour les JO de Londres, pourrait venir mettre tout le monde d’accord.
Chez les jeunes, le cycliste Sébastien Tyack possède une bonne chance dans la catégorie Junior Sportsman of the Year après sa médaille d’argent obtenue lors du championnat d’Afrique en contre-la-montre au Burkina Faso. Dans la même catégorie en féminin, il va sans dire que la judokate Sarah Sylva partira avec un léger avantage grâce sa médaille d’argent aux championnats du Commonwealth (Cardiff) et sa médaille de bronze aux championnat d’Afrique juniors (Botswana).
En ce qui concerne le Coach of the Year “Sports Individuels”, Judex Jeannot (kick-boxing) semble en pole position.