Le ML est dans le gouvernement pour travailler, a soutenu hier Ivan Collendavelloo lors d’un congrès organisé à Gros-Cailloux, Petite-Rivière, à l’occasion de la célébration du deuxième anniversaire de son parti. Il a cité en exemple les administrations régionales, dont le ministre de tutelle est Anwar Husnoo, soulignant que ce dernier a réussi à mettre de l’ordre avec les marchands ambulants dans la capitale en dépit des pressions qu’il a subies et des protestations auxquelles il a eu à faire face.
Ivan Collendavelloo a profité de l’occasion pour mettre en exergue le travail abattu au niveau de son ministère, concernant la production énergétique en général et celle d’énergie renouvelable. À ce propos, il a indiqué que des jeunes seront bientôt recrutés afin de travailler comme techniciens pour installer des panneaux photovoltaïques. Eddy Boissézon a poursuivi dans le même sens, rappelant l’élection de sept candidats du ML lors des dernières élections municipales. Il a également été question du travail effectué aux villes soeurs par le maire Fong Suk Koon Ken Fat.
Pour sa part, Anil Gayan a évoqué le travail abattu au niveau du ministère de la Santé. Il a par la même occasion annoncé l’introduction du “shift system” dans le service hospitalier. Il a annoncé que les Rs 110 M consacrées pour le paiement des heures supplémentaires des médecins et spécialistes seront utilisées pour le recrutement de quelque 300 nouveaux médecins ayant obtenu leurs diplômes au prix de grands sacrifices consentis par leurs parents. Le ministre a toutefois annoncé que son ministère compte publier prochainement une liste des universités internationales qui seront reconnues par le gouvernement. Ce dernier, selon lui, « ne pourra accepter les médecins venant de n’importe quelle université ».
Le député Ravi Rutnah a également pris la parole, déclarant avoir observé que l’appel du DPP, suivant le jugement de la Cour suprême dans l’affaire MedPoint, démontre l’indépendance du judiciaire à Maurice. Les orateurs n’ont pas épargné le MMM et Ivan Collendavelloo a dit constater un affaiblissement de ce parti depuis la création du ML.