JEAN-CLAUDE VEDER

Je persiste et signe : « Pa vot blok ». N’y voyez pas une « consigne de vote » parce que je n’ai pas dit pour QUI voter ! N’y voyez pas non plus une attitude communale et raciste qui inviterait les Créoles à voter que pour les Créoles ! Je ne suis pas du tout d’accord que seuls les Créoles vont porter la cause créole. Nous avons eu plusieurs exemples concrets où des parlementaires créoles n’ont jamais lutté pour la cause créole. Le fait que cette phrase « pa vot blok » suscite autant de réactions (parfois virulentes et violentes de ceux-là mêmes qui ont la prétention de nous diriger !) indique qu’il y a matière à débattre sereinement et non de manière passionnelle. Je n’interviens pas dans les consciences des personnes en disant cela ; loin de là. J’en suis trop respectueux. Jamais je n’oserai me servir de ces hommes que l’Église a formés (les ZVZ) pour qu’ils soient une force qui coulerait tel ou tel parti pour en favoriser d’autres.

Mais j’ai le devoir et le droit (au nom du principe chrétien de l’incarnation de la foi) de les éclairer pour un exercice aussi important que celui de voter. Non, je ne fais pas partie d’une association socioculturelle quelconque : je suis citoyen mauricien, prêtre de l’Église catholique et, au nom de ma foi, j’ai interpellé mes frères catholiques sur leur devoir de voter. En disant « pa vot blok », je les ai invités à ne pas regarder uniquement les partis mais les candidats. Et c’est là que beaucoup n’ont pas compris. Kan ou al aste pomdamour dan bazar eski ou pran tou pomdamour ou fer marsan peze ? Eski ou pa swazir seki bon ? Eski ou pran seki gate osi ? En insistant sur « pa vot blok », je me situe dans la même ligne que le message du Cardinal Piat qui nous invite à regarder et discerner sur les candidats. Je le redis : « blok pa pou koz pou ou dan parlman ».

D’ailleurs, à écouter certains candidats, je me demande s’ils ont une pensée personnelle parce qu’ils n’arrêtent pas de parler uniquement de leur « leader », comme si le pays est dirigé uniquement par un leader et d’autres qui sont des suiveurs. C’est vrai qu’il faudra une équipe pour diriger le pays mais pas n’importe laquelle. Une équipe avec des CANDIDATS VALABLES. « Votez pour des PERSONNES en tenant compte de leurs compétences et des valeurs qu’ils promeuvent et non pas en fonction du groupe ethnique auquel ils appartiennent. Interpellez les CANDIDATS sur les vraies questions qui préoccupent la population. Exigez des CANDIDATS qu’ils respectent les priorités nationales en se situant au-dessus des appétits sectaires et sectoriels… », écrit le Cardinal Piat dans son message. À aucun moment dans son message je n’ai lu qu’il fallait voter pour le parti.

Lors de notre rencontre des ZVZ jeudi 24 octobre, plusieurs enjeux ont été abordés, notamment la lutte contre la discrimination, le combat contre la misère et d’autres sujets sérieux de société, mais il est malheureux de constater que nous nous sommes arrêtés que sur cette phrase : « Pa vot blok » ! Notre pays semble donner le signal d’un véritable manque de réflexion qui prend de la hauteur et c’est vraiment regrettable. Certains activistes des partis politiques et certains candidats se préoccupent malheureusement que d’une place pour être au pouvoir. Si tel est le cas, nous avons raison de vraiment craindre pour notre pays et espérer pour de vrais débats sur les enjeux de notre société.

Merci. Happy Divali à tous !