Pascal Lagesse présente une série de tableaux dans des formats variés. 45 huiles sur toile, quelques aquarelles et gravures constituent la 6ème exposition de cet artiste à Maurice. Une peinture figurative en tant que représentation d’espaces visités, contemplés. L’oeuvre peut être lue comme un ensemble de paysages mauriciens ou lointains photographiés avant d’être organisés sur la toile. Pour sa nouvelle exposition, Pascal est allé se ressourcer à la nature pour donner à ses toiles des couleurs denses. Souvent la luminosité de l’île pénètre sa palette. Les toiles présentées sont une sorte de synthèse de paysages traversés que la peinture à l’huile restitue dans toutes leurs flamboyances. Sous-bois, feuillages, paysage du littoral, paysage imaginaire recréés en atelier : Pascal Lagesse travaille les sensations, développe ses propres techniques, du dessin à la peinture, de même que ses outils de travail, rajoute du relief à ses toiles. Une conception plutôt classique de la couleur mais avec un jeu de subtilités. Quant à la matière, elle est contrôlée par le peintre avec quelques accidents signalés. Si les couleurs sont franches, c’est en raison de leur charge symbolique, leur rôle descriptif. Sous-bois est une grande forme d`arbres que la vision conventionnelle donne pour vert sombre mais il s`agit de signes inventés pour exécuter le travail. Des formes-couleurs et autres objets figuratifs. La composition gagne en structure. On passe d`un trait à une tâche, un relief exécuté au couteau. La dispersion dans la composition d’éclats de jaune, de bleu, de vert, s’achève en plans étendus. Il y a aussi la recherche des contrastes. La matière, elle, est pure énergie dans la façon qu’elle occupe l’espace, dans le rayonnement émis, dans la décomposition de la lumière en rouge, vert, bleu, jaune (Champs à Pamplemousses, Feuilles de frangipanier, Matinée à Gris Gris) : voilà un assemblage de formes-couleurs vives, l’océan primitif, les paysages à l’aube. Pascal Lagesse se révèle un artiste romantique. Il accueille les lieux, clos, privilégiés, affectifs, dans un creux maternel. Tout incarne la présence ! Il y a un chemin à trouver. Pascal le cherche lentement, par poussées. Le trait d’union dans l’oeuvre est marqué avec les gravures — des travaux qui font le lien avec la peinture. De la toile au dessin, il y a un dialogue intime. Entre le noir et le blanc, on retrouve mille échos. L’éblouissement du peintre devant les images du monde reste intact au long des années de maturité. L’inventaire de l’exposition de Pascal Lagesse met à jour l’évolution de sa peinture et sa tentative de saisie sublimée du réel.
L’exposition solo de Pascal Lagesse sera visible du 11 au 20 septembre à Allied Motors, Réduit de 9h à 18h.pascallagesse.com