« Oriflam pa vote”, a lancé Paul Bérenger à Goodlands, ce vendredi 31 octobre. “Nou pena lamone me nou ena nou sinserite e nou konpetans”.

Le leader des mauves a estimé qu’il y a un dégoût général répandu avec la diffusion des clips compromettant impliquant ses adversaires politiques. « MMM pa bizin fer kanpagn li. Toulede ena rezon kan zot tir pese zot kamarad ».

Il a également trouvé touchant ceux ki ont pris la parole pour la première fois.

Reza Uteem a relevé qu’il n’y a pas eu de miracle économique, comme promis par le gouvernement sortant. Concernant les différentes vidéos et ‘gates’ qui circulent en ce moment, il devait ironiser : “Res zis Prisongate pou zot ».

Pour Arianne Marie, candidate au No 1, cette élection est un tournant dans l’histoire de pays. « Enn gran responsabilite repoz lor ou zepole divan listwar e ou bann zanfan”.

« Illusion, répression, trahison, c’est ce que laisse le gouvernement”, a reproché Sébastien Lamy, candidat au No 6. Dans son message, il a demandé aux militants du MMM de voter avec leur coeur.

Akash Beejan, candidat au No 6, a avancé que le gouvernement a fait des « fracas dans les scandales ». Il a rappelé  que si le MMM revient au pouvoir, plusieurs commissions d’enquête seront initiées.

Pravind Ramtohul, candidat au No 7, s’est dit inquiet par l’endettement du pays aggravé par le gouvernement sortant. « Nou pou fini kouma Lagres », a-t-il affirmé.